Antipresse: antibiotique ou antidépresseur?

par | 29.09.2019 | Arnaud Dotézac, En accès libre, Sur ces mots

C’est à Slobodan Despot que je dois d’écrire dans l’Antipresse. J’en suis honoré pour mille raisons.

Elles tiennent bien sûr à la qualité des autres plumes dont je ne peux qu’humblement tenter de m’inspirer, autant qu’à l’espace de liberté grand ouvert et inlassablement entretenu par notre rédacteur en chef. Pas seulement au bénéfice de l’expression des idées mais aussi de son rigoureux corollaire, qu’est l’esprit d’examen.

Et puis l’humour n’est jamais loin, tandis que l’amphibologie s’est magistralement emparée de la meilleure place: dans le titre même, telle une gardienne de phare: Antipresse!

Certains s’arrêtent au premier degré d’une plate-forme antithétique sans y voir l’antiphrase évidente. Les autres, les antisciens, *les lecteurs de l’Antipresse, goûtent quant à eux, tel un antipasti*, la poésie du scoop anticipé ou l’antienne des «Turbulences». Qu’ils savourent la détection littéraire de l’antiptose, naviguent dans les profondeurs des stratégies antiques ou réalisent les antinomies du progrès, leur fidélité vaut bien l’antiphernal.

On aura compris que les usages de ce préfixe anti- , ici associé à des radicaux certes peu usités, peuvent être d’ordre comparatif, précursif, successif, voire supplétif et ne connotent donc pas exclusivement l’opposition.

Alors, passons le mot à tous les pressuriers de l’info d’antigère (celle des médias de grand chemin bien sûr!) : « Non, l’Antipresse n’est pas un antibiotique antisocial, c’est juste un antipresseur».

  • Article de Arnaud Dotézac paru dans la rubrique «Sur ces mots» de l’Antipresse n° 200 du 29/09/2019.

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel ou Lecteur-mensuel.

Contre qui se battent les partisans? (2)

Déferlement, invasion, corruption, implosion… Les structures qui nous protégeaient s’effondrent. L’État défaillant nous menace dans nos libertés et nos vies. Quels choix nous restent-ils? Carl Schmitt et Ernst Jünger se le sont demandé sur les décombres du XXe siècle.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Occident, un pouvoir sans papiers

C’est arrivé près de chez vous! Dans le sud-est européen, on est en train de tester une diplomatie anonyme, non assumée, par missives non signées. Et si ces méthodes équivoques illustraient le nouveau style de gouvernement des ex-démocraties libérales? La lettre de cachet, cela vous dit quelque chose?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Amers

Rassurez-vous, je ne vous parlerai pas d’amertume. Je vous parlerai de ces repères fortuits d’une vie sans lesquels il n’y a pas de navigation avisée. Et de la propension du monde moderne à les éradiquer.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Contre qui se battent les partisans?

Eric Werner se référait la semaine dernière à l’un des tout derniers livres de Carl Schmitt, sa *Théorie du partisan*. Il revient aujourd’hui sur ce livre, pour tenter de dégager les enseignements qu’il peut nous apporter sur notre temps.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Radio-Londres: les éveillés parlent aux éveillés!

Qu’est-ce qui fait que du milieu de la masse docile et effrayée, une voix libre s’élève? Pourquoi des savants, des artistes, des musiciens, sortent-ils la tête de la tranchée au milieu d’un déluge de propagande alors que tous leurs collègues se taisent? Le témoignage du rappeur Zuby, en Grande-Bretagne, est exemplaire. Et il donne du courage!

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir