fbpx
Rendu célèbre dans les années 1940 par son roman *Le zéro et l’infini*, l’un des premiers livres dénonçant les grands procès staliniens des années 1936-1938, Arthur Koestler eut une destinée hors du commun. Portrait d’un grand insoumis du XXe siècle.
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER