Éric Werner

Éric Werner

Rédacteur

Docteur en philosophie, professeur de philosophie politique, disciple de Montaigne et aussi un peu de Machiavel, penseur âcre et insoumis, Eric Werner a marqué les esprits du XXe siècle finissant avec son essai prophétique sur L’Avant-guerre civile. Depuis, il poursuit sa réflexion fine et désabusée sur le totalitarisme insidieux de la modernité, tant au travers de ses livres, de son blog, que (depuis la 43e semaine) de ses Enfumages de l’Antipresse, dont la vocation est bien entendu de nous désenfumer l’esprit.

« L’État fait croire à sa population que lui-même et sa police se consacrent jour et nuit à la lutte contre le terrorisme, une lutte résolue et sans merci. Il n’en est évidemment rien. Ils ont bien d’autres soucis en tête. La population serait surprise de savoir lesquels. C’est ce que disent certains, mais je ne les suivrai évidemment pas sur ce terrain. Pas plus que je ne les suivrai quand ils disent que la lutte contre le terrorisme ne serait qu’un outil de communication, un de plus (mais non des moindres). Ce ne sont pas des choses à dire. » (Antipresse n° 90, 20.08.2017)

Les articles d'Éric Werner
This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel ou Lecteur-mensuel.

Au-delà de la guerre totale

Le monde que nous connaissions se décompose de jour en jour. Les craquements se succèdent en cascade. C’est une guerre tous azimuts contre la liberté humaine. Au moins la ligne de front est-elle désormais très claire…

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

La dictature, cette nécessité

Fichage de vos convictions, de vos activités sur internet, de vos déplacements, de votre état de santé… On voit mal sur quoi, depuis les décrets du 4 décembre, l’Etat français n’aurait pas le droit de collecter les données. Mais le modèle de société qui s’est instauré en Occident pourrait-il même fonctionner sans un contrôle social sévère?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Vivre dans un temps brisé, 4

Nous poursuivons notre réflexion sur les changements et ruptures intervenus depuis 1989. L’année 1989 est celle de la chute du mur de Berlin, et par là même aussi la dernière de la guerre froide. Nous sommes aujourd’hui en 2020. Que s’est-il passé entretemps?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Vivre dans un temps brisé, 3

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, certains se dirent que l’histoire était terminée, ouf. On allait enfin pouvoir se reposer, profiter de la vie. Sauf que, très vite, des voix discordantes se firent entendre: non, ce n’était pas si simple.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Vivre dans un temps brisé

Depuis la fin de la guerre froide, le temps est-il devenu fou? Des événements monstrueux s’enchaînent et rompent le cours de nos vies, sans que nous puissions les comprendre ni les expliquer jusqu’au bout. Les structures sur lesquelles nous nous appuyons ne sont-elles en définitive qu’un flux insaisissable?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

La culture, à quoi bon?

Jamais il n’y eut plus d’écoles et d’universités, jamais plus de livres. Mais qu’est-ce que cela change? Les nouveaux royaumes barbares ont-ils besoin de la culture ou n’est-ce qu’un bagage inutile dans le train du servage généralisé?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus