fbpx
Pourquoi les princes arabes, iconoclastes par excellence, ont-ils payé un demi-milliard pour un Christ bénissant le monde? Pourquoi le Saint-Siège ne l’a-t-il pas retenu? Lui aurait-il offert en douce un frère jumeau? Et quelles étranges stratégies se construisent autour du tableau le plus cher du monde?
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER