fbpx
Après avoir brossé le rapide portrait de Fernando Pessoa la semaine dernière, venons-en à son œuvre, dans les deux domaines qui firent de lui, à titre posthume, d’abord l’un des plus grands poètes portugais, puis, quelques décennies plus tard, l’un des plus grands prosateurs. Commençons par l’œuvre poétique.
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER