La folie du monde vue par l’Antipresse

USA • Les modèles culturels de Joe Biden

19.08.2020

Connaissiez-vous Cardi B? Nous non plus, jusqu’à ce que M. Joe Biden nous en fasse la présentation.

Idéalement, il faut regarder leur entretien une première fois sans le son pour bien apprécier la longueur des ongles et la vulgarité des mimiques de la… dame. Pardon, de l’«artiste de rap» féminine.

Si l’on se repasse l’interview avec le son, on peine à croire que c’est bien le candidat à l’élection présidentielle qui parle et non un saliveur sénile tiré in extremis d’un EHPAD.

Ne reculant devant aucune démagogie, Joe Biden et sa fille — une «fan» — sont allés recueillir l’avis de la dame richement ongulée sur la défense des minorités, l’assurance santé et la nécessité de virer le président sortant.

Si vous ignoriez jusqu’ici l’œuvre de cette remarquable artiste engagée, vous pouvez commencer tout de suite par son chef-d’œuvre, le clip intitulé «Wet Ass Pussy» (en traduction: Cul Chatte mouillée). Les amateurs héroïques et bien outillés (en anglais) savoureront en particulier les paroles, simples mais musclées — classées «explicite» sur YouTube.

Joe Biden, lui, n’a pas pu retenir son jet d’admiration:

«Vous êtes la génération la plus intelligente, la plus instruite, la moins partiale et la plus engagée de l’histoire. Et vous allez changer les choses. Je le pense vraiment! Je n’essaie pas d’être gentil. Et d’ailleurs, le reste du monde a toujours eu les yeux tournés vers nous. Pourquoi? Pas parce que nous sommes si puissants. Mais [à cause] de la puissance de notre exemple».

De toute évidence, les stratèges de la campagne Biden ont ciblé leur électorat avec une précision de snipers.

Les Turbulences sont les cailloux sur le chemin qui mène à l’Antipresse, hebdomadaire unique et indépendant animé par l’intelligence naturelle.
Vous pouvez vous y abonner ici!

quis, in lectus risus. id, accumsan sit ipsum

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.