La période «salzbourgeoise» de Zweig, qui s’étala de 1919, à l’issue de la Première Guerre mondiale, à l’accession d’Hitler au pouvoir en Allemagne, en janvier 1933, fut celle du succès et de la gloire internationale. Mais plus que d’autres, il perçut très tôt les nuages qui s’accumulaient au-dessus de l’Europe.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER