Comment s’extraire d’un monde désenchanté lorsque sa vision nous désespère? Comment survivre lorsque l’on est hypersensible et que l’on vit dans une époque faite de bouleversements sociaux et idéologiques extraordinaires et sanglants? En s’en échappant par les songes, en construisant des fantaisies et des contes fantastiques, comme un sursis, un apaisement à même d’offrir un refuge à un esprit torturé. Par exemple en faisant un petit détour par la maisonnette de la Fée aux Miettes.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER