Le pouvoir de guérison des jardins

par | 7.07.2019 | En accès libre, Pain de méninges

En tant qu’écrivain, je considère les jardins comme essentiels au processus de création; en tant que médecin, j’emmène mes patients dans les jardins chaque fois que possible. A tous, il nous est arrivé d’errer dans un jardin luxuriant ou un désert intemporel, de marcher le long d’une rivière ou d’un océan ou d’escalader une montagne et de nous en retrouver à la fois apaisés et revigorés, mentalement réinvestis, rafraîchis corps et âme. L’importance de ces états physiologiques pour la santé des individus et de la communauté est immense et fondamentale. En quarante années de pratique médicale, je n’ai trouvé que deux types de «thérapie» non-pharmaceutique qui soit vitale pour les patients atteints de maladies neurologiques chroniques: la musique et les jardins.

— Oliver Sacks, «Pourquoi nous avons besoin de jardins», in Everything in its Place: First Loves and Last Tales (trad. SD).

Dans la même rubrique

SwissCovid: un curieux manque… d’application

La mise en place de SwissCovid, l’application de traçage en Suisse, révèle des lacunes surprenantes à tous les étages. Hormis les motifs liés à la sécurité des données, une série d’objections touchant à plusieurs domaines renforce le sentiment d’une gabegie en chorus. Le citoyen ne l’utilisera qu’à ses risques et périls.

Traçage Covid-19: une coupable improvisation (1)

A quelle sauce (numérique) allons-nous être mangés? En Suisse comme en Europe, la bataille des données fait rage dans une hâte de mauvais augure pour la protection des données individuelles. Le traçage de l’épidémie justifie-t-il la violation massive de notre vie privée?

La victoire ultime… de qui sur quoi?

L’étape ultime sera atteinte lorsque l’homme, par l’eugénisme, par le conditionnement prénatal et grâce à une éducation et une propagande fondées sur une psychologie parfaitement appliquée, sera parvenu à exercer un contrôle total sur lui-même. La nature humaine sera...

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir