L’ère de la panique

par | 28.08.2022 | En accès libre, Pain de méninges, Slobodan Despot


La panique va s’appesantir, là où l’automatisme gagne sans cesse du terrain et touche à ses formes parfaites, comme en Amérique. Elle y trouve son terrain d’élection; elle se répand à travers des réseaux dont la promptitude rivalise avec celle de l’éclair. Le besoin de prendre les nouvelles plusieurs fois par jour est déjà un signe d’angoisse; l’imagination s’échauffe, et se paralyse de son accélération même. Toutes ces antennes des mégalopoles ressemblent à des cheveux qui se dressent sur une tête. Elles appellent des contacts démoniaques. Il est certain que l’Est n’échappe pas à la règle. L’Ouest vit dans la peur de l’Est, et l’Est dans la peur de l’Ouest. En tous les points du globe, on passe son existence dans l’attente d’horribles agressions. Nombreux sont ceux où la crainte de la guerre civile l’aggrave encore. La machine politique, dans ses rouages élémentaires, n’est pas le seul objet de cette crainte. Il s’y joint d’innombrables angoisses. Elles provoquent cette incertitude qui met toute son espérance en la personne des médecins, des sauveurs, des thaumaturges. Signe avant-coureur du naufrage, plus lisible que tout danger matériel.

— Ernst Jünger, Traite du rebelle

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

Pourquoi la Russie s’est-elle enlisée en Ukraine?

Je pensais commencer le récit de mes rencontres moscovites de ce mois de novembre par un autre bout, mais les événements de ces derniers jours ont fait prestement remonter au sommet de la pile un entretien captivant sur la guerre en cours et les zones d’ombre de la stratégie russe.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Suivisme et opportunisme, ou la nouvelle science

La science a toujours avancé en tâtonnant, c’est-à-dire à coups d’erreurs et de rectifications. À en croire les autorités académiques actuelles, elle n’aurait pas dû. Elle était censée savoir au XIXe siècle ce qui serait la pensée correcte et admise en 2022. Faute de quoi, on la déboulonne, on la censure et on la jette au purgatoire.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’infatigable questionnement de Maître Jacques

Jacques Schroeter était sur le point de raccrocher sa robe lorsque la crise du Covid a éclaté. L’avocat sédunois a ajouté une troisième mi-temps au long match de sa vie professionnelle. Une mi-temps non rémunérée, faite de recherches minutieuses et d’interpellations restées sans réponse sur des sujets pourtant capitaux pour la santé, la liberté et la dignité de ses concitoyens.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Royaume-Uni ou Compagnie des Indes?

Après 44 jours seulement à la tête du pays, Liz Truss a jeté l’éponge. Le 10, Downing Street est devenu un «Bed & Breakfast» et le gouvernail est passé aux mains d’un ressortissant des colonies. Qu’est-il donc advenu du pays le plus conservateur d’Europe?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Quand les ingénieurs se trompent dans leurs calculs

Il est bon parfois que les autorités de surveillance fassent leur travail et renvoient les ingénieurs à leurs calculs, même si cela irrite les politiques. Mais qu’est-ce que ces ratages nous disent du niveau de préparation des élites chargées de gérer notre société ultra-technologique?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

La ligne de séparation

Si cette guerre n’était que géopolitique, l’enjeu serait encore limité. Mais elle ne l’est pas. Elle va beaucoup plus loin. C’est une bataille idéologique sur la définition de l’humain. D’où son caractère… définitif.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir