Pain de méninges

Les pires parmi les hommes

Les flagorneurs, selon moi, sont les pires personnes au monde, les plus nocives et les plus corrompues. Ils soutiennent tous les pouvoirs, ils sont le pouvoir, ils sèment la peur sans pitié, sans aucun égard, froids comme la glace, acérés comme une lame, fidèles comme... lire plus

Misère du rationalisme

Pourtant, s’il doit y avoir une autre solution que la technocratie, il faut que soit mis en question ce rationalisme amoindrissant que dicte la conscience objective. Tel est, je l’ai dit, le projet essentiel de notre contre-culture: proclamer un nouveau ciel et une... lire plus

Désespoir tranquille

La masse des hommes mène une vie de désespoir tranquille. Ce qu’on appelle la résignation est un désespoir confirmé. De la ville désespérée, on passe à la campagne désespérée, et on doit se consoler avec la bravoure des visons et des rats musqués. Un désespoir... lire plus

Shakespeare, ou la destinée humaine à l’état brut

Le malheur pour notre littérature dramatique est l’énorme différence entre intelligence et sagesse. Là où les auteurs dramatiques commencèrent à penser, ils commencèrent à construire. Shakespeare n’a pas besoin de penser. Il n’a pas non plus besoin de construire. Chez... lire plus

Savoir se faire aimer

C’est beaucoup d’être admiré, mais c’est encore plus d’être aimé. La bonne étoile y contribue quelque chose, mais l’industrie tout le reste ; celle-ci achève ce que l’autre ne fait que commencer. Un éminent mérite ne suffit pas, bien que véritablement il soit aisé de... lire plus

Désarroi & dissociation

L’homme contemporain soutient sa croyance au prix d’un remarquable défaut d’introspection. Il ne voit pas que, malgré son raisonnement et son efficacité, il est toujours possédé par des «puissances» qui échappent à son contrôle. Ses dieux et ses démons n’ont pas du... lire plus

Cette aliénation qu’on appelle Liberté

Dans le régime parlementaire, le peuple n’exerce pas le pouvoir. Il ne fait plus de lois, il ne gouverne plus, il ne juge plus. Mais il dépose un bulletin dans l’urne, sorte d’opération magique par laquelle il s’assure d’une liberté qui n’est plus dans ses actes quotidiens. C’est sous la forme de la démission que […]

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Le temps des hommes-machines

Qu’attendre d’une population comme celle de Manchester, qui passe sa vie à faire des épingles? Et la confection d’une épingle exige cinq à six spécialités différentes! Le travail se subdivisant, il se fait donc, à côté des machines, quantité d’hommes−machines. Quelle... lire plus

Préparer les temps nouveaux

Mon Dieu, cette époque est trop rude pour des êtres fragiles comme moi. Après elle, je le sais, viendra une autre époque beaucoup plus humaine. J’aimerais tant survivre pour transmettre à cette nouvelle époque toute l’humanité que j’ai préservée en moi malgré les... lire plus