Pain de méninges

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Abonnement Dirigeable (Mécène) - 1 an ou Abonnement Drone - 1 an.

La contagion ne date pas d’hier

Que ce virus ait été créé par l’homme, ou qu’il ait vraiment été avalé avec une chauve-souris, il montre les deux faces de notre perdition. Nous sommes contaminés depuis belle lurette. N’avons-nous pas grandi, nous, nos enfants et nos petits-enfants, en des temps où... lire plus

La nature doit vous suffire

Le bon truc, je crois, c’est de ramener vos envies et vos goûts à suffisamment peu pour faire votre miel des choses négatives, ou de la simple lumière du jour et des cieux. (…) Une fois que vous avez fait le tour des affaires, de la politique, de la vie sociale, de... lire plus

La technologie et la peur

«Il est de fait que les progrès de l’automatisme et ceux de la peur sont très étroitement liés, en ce que l’homme, pour prix d’allégements techniques, limite sa capacité de décision. Il y gagne toute sorte de commodités. Mais, en contrepartie, la perte de sa liberté... lire plus

La dangereuse liberté de la création

Créer aujourd’hui, c’est créer dangereusement. Toute publication est un acte et cet acte expose aux passions d’un siècle qui ne pardonne rien. La question n’est donc pas de savoir si cela est dommageable à l’art. La question, pour tous ceux qui ne peuvent vivre sans... lire plus

Le problème fondamental

J’ai traité plusieurs centaines de patients. Parmi ceux qui étaient dans la seconde moitié de leur vie — c’est-à-dire les plus de 35 ans — il n’y en a pas eu un dont le problème en dernier ressort ne fût pas de se trouver un regard religieux sur la vie. On peut dire... lire plus

Espionnage et littérature

L’espionnage et la littérature marchent de pair. Tous deux exigent un œil prompt à repérer le potentiel transgressif des hommes et les multiples routes menant à la trahison. Ceux d’entre nous qui ont été intronisés dans le monde secret ne le quittent jamais vraiment.... lire plus

Quand la forme étouffe le fond

La grande faiblesse de cette civilisation tient à ce qu’elle se soucie davantage de science que de vérité. Elle est plus fière de ses méthodes que de ses résultats; elle se satisfait de précision, discipline, bonne communication, plutôt que de penser à la réalité. — G. K. Chesterton

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Comment on a tué la grande radio

A. L.: J’aurais dû parler du rôle que la radio a eu pour vous. M.B.: C’était la grande époque de la radio, ça a été celle qui aurait pu faire de la France un pays immense, peut-être le premier pays du monde. La radio culturelle, en vingt ans, a fait des choses... lire plus

La police de la pensée, paravent des médiocres

J’ai quelque titre à parler de police de la pensée. J’ai beaucoup fréquenté le milieu des sciences sociales, en France et hors de France, car j’espérais nouer des liens de controverse. De controverses, point ; le duel généralisé seulement, une sorte... lire plus