fbpx

Cannibale lecteur

De Frankenstein à Dracula: histoires de doubles (1)

Charnière entre roman gothique et écrit vampirique, écrivions-nous la semaine dernière à propos de «Frankenstein». Le rapprochement est d’autant plus pertinent quand on connaît les conditions dans lesquelles furent écrits ce roman et le premier récit vampirique qui posa les règles du genre…

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Le roman gothique, lugubre et sublime

Antérieur au mouvement romantique, le roman gothique anglais l’a fortement influencé. Si le *Frankenstein* de Mary Shelley est le plus renommé du genre, il est néanmoins relativement tardif et n’est qu’à demi gothique, se détachant de certains de ses fondamentaux.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Petite cure de calassothérapie

Les auteurs écrivent des livres. Les écrivains bâtissent une œuvre. C’est toute la différence. C’est ainsi que Roberto Calasso reprend comme titre de son dernier livre une phrase sibylline de son premier ouvrage paru en 1983. Et poursuit ou plutôt approfondit une réflexion engagée il y a plus de trente ans.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Raymond Aron, «professeur d’hygiène intellectuelle» (4)

Pour Marx, la religion était l’opium du peuple. Pour Aron, le communisme était devenu l’opium des intellectuels. La polémique déclenchée par ce livre, publié en 1955, fut, après de multiples brouilles, le coup de grâce dans la relation d’Aron avec son «petit camarade» Sartre.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Raymond Aron à Londres: naissance d’un «spectateur engagé» (3)

C’est durant les années de guerre qu’il passe à Londres que Raymond Aron va se prendre de passion pour le journalisme, passion qui retardera ensuite sa carrière universitaire par le choix qu’il fera au sortir de la guerre.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Raymond Aron: l’apprentissage de la lucidité (2)

Après avoir assisté à Berlin à l’accession d’Hitler au pouvoir en janvier 1933, tournera définitivement la page pacifiste. Son séjour en Allemagne formera la base de sa construction intellectuelle.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Raymond Aron: les années de formation (1)

Durant plusieurs décennies, on nous serina qu’il valait mieux «avoir tort avec Sartre que raison avec Aron». Cette sentence sans équivoque amena ma génération — parmi d’autres — à s’interdire de s’intéresser à l’œuvre et la pensée d’Aron.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Huysmans, du naturalisme au décadentisme (2)

Le choix tardif de sa «conversion» correspond à la troisième et dernière période littéraire de Huysmans. Nous nous intéresserons ici aux deux premières périodes: naturaliste, puis décadente.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Huysmans, le pistolet ou la croix (1)

Pur hasard ou retour en grâce? Huysmans semble bien revenir au premier plan. Écrivain majeur en son temps, mais aussi critique d’art et littéraire averti, Huysmans fut également le premier président de l’Académie Goncourt…

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus