fbpx

En accès libre

Les fabricants de réalités

Au cours de l’été 2002, après avoir publié dans Esquire un article que la Maison-Blanche n’aimait pas au sujet de l’ancienne directrice de communication de Bush, Karen Hughes, j’ai eu une rencontre avec un conseiller présidentiel de haut rang. L’homme a exprimé le... lire plus

Peter Handke, prix Nobel de la liberté

La mise au ban de Handke n’aura donc été qu’un long délai d’un quart de siècle environ. Ce délai est bienvenu. Il ajoute à la consécration de l’œuvre un regard apaisé sur ses engagements, en intégrant ceux-ci dans l’œuvre comme ils doivent l’être.

lire plus

Le grand tri

Lors de certains événements exceptionnels et funestes, tels que ces bombardements, ainsi qu’à des époques de graves persécutions politiques, on observe chez la plupart des gens des comportements stéréotypés. Les lâches et les égoïstes s’imaginent que tout ce qui se... lire plus

Caractéristiques de l’«homme nouveau»

Quoi de plus réaliste, que cette «mutation», le «nouvel homme»? Il est l’homme sans racine, discontinu avec un passé que le Nihilisme a détruit, la matière première du rêve de tout démagogue; Le «penseur libre» et le sceptique, fermé seulement à la vérité mais... lire plus

Médias et littérature: la même lente agonie!

Il y a de ça 200 éditions, nous étions trois à lancer contre vents et marées l’aventure de l’Antipresse. Nous avions donc en commun à la fois une véritable passion pour l’information et un quotidien marqué du sceau indélébile de la littérature. A quoi s’ajoutait un constat unitaire: l’agonie avérée des mondes médiatiques et culturels.

lire plus

L’Ogre

On m’avait que j’allais contribuer à nourrir la réflexion des extrêmes. Que je serais un faire-valoir, le plumitif dévoué garant du politiquement correct! Que je serais le vassal de l’Ogre!

lire plus

Rétablir un début d’équilibre

Je ne lis plus les médias de masse depuis presque une décennie. Mon temps de cerveau disponible est trop précieux. J’étais pourtant avide de propagande atlantiste pendant des années…

lire plus

Au début elle est froide, mais après elle est bonne!

Ceux qui me connaissent s’étonneront sans doute de la métaphore sportive que je vais utiliser: en bon churchillien, ma devise est «*No Sport!*». Cela dit, je pense que quand on n’a plus pratiqué le sport et qu’on s’y remet après quelques années, ce que l’on ressent est comparable à ce qu’ont été mes débuts avec «Cannibale Lecteur».

lire plus

Raisons de vivre, raisons d’écrire

Quel sens, pour moi, cela a-t-il d’écrire dans l’Antipresse? Il m’est souvent arrivé dans la vie de me dire: mais qu’est-ce que tu fais là? C’est une petite voix intérieure qui me le disait. Là, en revanche, pas de petite voix. Je me sens à la bonne place, au bon endroit.

lire plus