Le bruit du temps

«Pas de juges étrangers dans nos vallées». Sérieusement?

Le 25 novembre prochain, les Suisses vont se prononcer en référendum sur la primauté (ou non) des lois nationales sur le droit international. Les enjeux des «votations» helvétiques étonnent parfois le monde extérieur par leur complication. Or celui-ci est très net tant dans son enjeu que dans ses conséquences politiques… et philosophiques.

lire plus

Dick Marty, une grande âme suisse

Avec son œuvre de procureur intransigeant et d’enquêteur international, Dick Marty s’inscrit non seulement dans la chronique mondiale de la lutte pour la justice, mais encore parmi les grandes consciences de l’histoire suisse. Celui qui serait le meilleur candidat au Nobel de la Paix est aussi le mieux placé, par son indépendance et son absence de concessions, pour ne jamais le recevoir.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La vengeance d’Ibn Saoud

«Venez en paix, repartez en pièces» *(Come in peace, leave in pieces)* est la nouvelle devise attribuée par le village global aux institutions d’Arabie saoudite suite à la boucherie dont a été victime l’opposant Jamal Khashoggi à Istanbul. Le crime est si effronté, si ahurissant, qu’on ne peut s’empêcher de rire. Mais que nous dit-il sur *eux*? Et sur *nous*?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Aquarius, Opération Tartuffe en Méditerranée

Depuis qu’il s’est vu retirer son pavillon panaméen, le repêcheur de migrants Aquarius (Verseau) est techniquement un vaisseau pirate. Des élus suisses militent pour qu’il soit frappé de la croix blanche. Les arguments émotionnels accaparent le débat. Or on a assez vu, ces dernières années, où les émotions médiatisées ont mené les démocraties pour y réfléchir à deux fois.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Le Macronomicron

J’ai dépeint dans un article précédent l’actuel occupant du palais de l’Élysée sous les traits vaguement démoniaques du *[Nécronomacron][bt1]*. J’y relevais avant tout l’inconsistance du personnage. L’affaire Benalla et ses conséquences viennent de mettre à nu son néant d’une profondeur… métaphysique.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Les dernières prophéties de Julian Assange

Julian Assange est désormais muet, presqu’effacé de l’univers de l’internet dont il a été l’un des princes. L’ambassade d’Equateur à Londres qui l’héberge depuis six ans lui a coupé l’accès au web, sans doute sur l’insistance de ses hôtes britanniques. Mais avant de se taire, il a eu le temps de lancer quelques mises en garde saisissantes.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La France psychiatrique

Pour avoir tweeté, avec son compère Gilbert Collard, les images d’atrocités commises par Daesh, Marine Le Pen a été astreinte à une expertise psychiatrique, expertise qu’elle a refusée. Ce n’est pas tous les jours que le sort des responsables d’un grand parti politique est confié au verdict du corps médical.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Dovlatov ou le paresseux étranglement de l’esprit

Il serait dommage que le romancier soviétique [Serguéi Dovlatov](https://fr.wikipedia.org/wiki/Sergue%C3%AF_Dovlatov) ne soit connu en Occident qu’au travers d’un [film](http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=261422.html). Celui qu’Alexei Guerman vient de lui consacrer ne s’intéresse pas à la création de Dovlatov, uniquement à sa marginalité sociale. De quoi, déjà, tracer une passerelle avec notre propre temps…

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

De l’incorruption suisse

La Suisse, pays de la démocratie directe, de la neutralité et des bons offices, ne connaît pas la corruption. Du moins… elle ignore le terme, sinon pour désigner ce qui se passe ailleurs. Mais si l’*ailleurs* s’invitait *par ici*?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus