fbpx
Slobodan Despot

Slobodan Despot

Fondateur / Directeur / Rédacteur

Son nom n’est pas un pseudonyme! Suisse d’origine serbo-croate, Slobodan Despot a baigné dans le livre toute sa vie. Traducteur, directeur de collections puis directeur adjoint des éditions L’Age d’Homme, il a été le cofondateur en 2006 des éditions Xenia, qu’il dirige actuellement. Il a traduit une trentaine de livres de quatre langues et collaboré à la publication de centaines d’autres.

Dans ses nombreuses vies parallèles, Slobodan Despot a été photographe, directeur de magazines, porte-parole de Franz Weber, conseiller en communication, parolier et surtout romancier (Le Miel et Le Rayon bleu, aux éditions Gallimard).

« Les peuples où les hommes pensent que la littérature n’est qu’un loisir sont des peuples perdus. La littérature est un plaisir, mais non un loisir ni une distraction. La littérature, c’est la sève même de la vie, restituée de manière infalsifiable. La littérature ment en permanence pour dire le vrai, mais un écrivain qui ment à son lecteur n’est pas un bon écrivain et ne restera pas. La sincérité totale est la première vertu d’un auteur. C’est sans doute pourquoi Victor Hugo écrivait nu. »

«Hommes sans littérature, hommes sans échine», Antipresse n° 22, 1.5.2016.

Les articles de Slobodan Despot

Les outils du succès moderne

A l’heure actuelle, le monde appartient aux imbéciles, aux agités et aux sans-cœur. On s’assure aujourd’hui le droit de vivre et de réussir par les mêmes moyens, pratiquement, que ceux qui vous assurent le droit d’être interné dans un asile: l’incapacité de penser, l’amoralité et la surexcitation. — Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

«New Fake Times», la manipulation par l’exemple

La désillusion d’une jeune journaliste kosovare dans les coulisses du «meilleur journal du monde» (selon Chappatte)… Où l’on découvre par un témoignage interne que le *New York Times* est — sur certains sujets — une grossière et cynique entreprise de désinformation.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La Maison de la guerre vue d’ailleurs

Dar al-Harb, Maison de la guerre: telle est l’appellation que l’islam donne à l’Occident. Sur la base des faits, elle ne paraît pas si abusive que ça. Du moins lorsqu’on regarde le monde occidental d’un point de vue un peu décalé, comme celui proposé par le «Contrepoint de Belgrade».

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

L’Histoire vue par les journaux

En Espagne, pour la première fois, je vis des articles de journaux qui n’avaient absolument aucun rapport avec la réalité des faits, pas même ce type de relation que conserve encore le mensonge ordinaire […] Je vis l’Histoire qui s’écrivait non pas suivant ce qui s’était passé, mais suivant ce qui aurait dû se passer, […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Bilderberg-sur-Léman

En se réservant le Montreux Palace, le cercle de Bilderberg a fait le bon choix. La rive de Montreux est l’une des baies les plus belles au monde, même si ces pauvres ermites, durant leurs trois jours de réclusion, n’en verront pas grand-chose. Mais alors, pourquoi diable sont-ils allés s’enfermer là-dedans?

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus