fbpx

Sur ces mots

Le stylo

Le stylo-encre applique en joie son tracé nuancé, de pleins et de déliés. Il stimule autant l’écriture distinguée qu’il instigue à bien lire. Telle est la magie des plumes: qu’elles soient d’oie ou de corbeau, de Parker ou Sergent-Major, elles aiguillonnent (all. stachel) maints auteurs, autrement qu’un clavier. Elles les pousse à piquer (angl. sting) […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Urgences!

Il y a urgence climatique dit-on. Clameur oppressante s’il en est puisque justement tel est son sens premier, venant du latin urgeo signifiant le fait d’exercer une pression physique. Chacun sait qu’une force est nécessaire au pressoir, une force d’autant plus efficace qu’elle s’applique aux surfaces planes ou aux volumes confinées. L’urgence aplatit, égalise et encaisse. Son dieu étrusque était Orcus, à la gueule béante et torve, un […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Les limaces et l’oubli

La manifestation parisienne des Frères Musulmans du 10 novembre visait-elle à oblitérer le souvenir des attentats religieux du Bataclan, du 13 novembre? Les Frères auraient-ils compris que, de nos jours, l’info qui s’impose en «Une» met les suivantes à l’oubli? On ne saurait mieux dire en se rappelant qu’oblivion (synonyme d’ancien français toujours en usage outre-Manche), procède du latin oblīvīscor, lequel portait le sens d’un acte […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Harponnons le radicalisme

L’agent-tueur Harpon s’était donc «radicalisé». C’est ce concept de «radicalité» qui a fait basculer son crime de droit commun dans la qualification juridique du terrorisme, pris en charge par un procureur spécial. Il n’existe pourtant pas de définition pénale du «radicalisme».

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Antipresse: antibiotique ou antidépresseur?

C’est à Slobodan Despot que je dois d’écrire dans l’Antipresse. J’en suis honoré pour mille raisons.

lire plus

La foire aux trans

Les migrants transmigrent, les transgenres se transsexualisent, les actifs se transfèrent, les règles se transgressent, les métadonnées transhumanisent, l’écologie se prône en transition, le peuple exige la transparence, etc. N’y a-t-il pas dans ce préfixe trans-, tant scandé, comme un écho de transcendance, cette supériorité incontestable, qui tout surpasse? Les démocrates, eux, jouent l’immanence, pensant pouvoir « rester » (lat. maneo), […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Le dollar, cette monnaie qui semond

On glose beaucoup ces derniers jours sur la baisse des taux de 0,25 point de pourcentage, annoncée par la FED. C’est en effet cette institution qui décide souverainement de la politique monétaire des États-Unis et, partant, du reste du monde. Il est loin le temps où l’on frappait monnaie aux abords du temple voué à Juno […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Les grands médias ont-ils tout faux?

Donneraient-ils de fausses réponses, comme à l’école? Mais leur rôle n’est-il point plutôt de poser les bonnes questions? C’est là qu’est leur faux-pas: ne pouvant tenir, par métier, la fausse promesse d’un réel «objectif», ils en faussent le jeu, par conviction. Ils auront beau se défausser de toute allégeance politique, une telle fiction finit un jour faillant par les prendre en défaut. Qu’ils […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Retour au paradis

Tandis que la geste macronienne rêve déjà de transformer le parvis de Notre-Dame en paradis marchand, les manants jaunes cherchaient refuge dans l’enclos de «renfermement» de la Salpêtrière, comme on le nommait au XVIIe siècle. Un peu de paix derrière les murs, tel est bien le sens de paradis (doublet de parvis), depuis son ascendant grec παράδεισος, parádeisos, signifiant “mur d’enceinte” (peri-teixos). N’en déplaise aux […]

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus