fbpx
Tatiana Gutorova est correspondante de l'agence kazakhe *Tengrinews* en Serbie. Elle a suivi de près, avec une curiosité sans arrière-pensées, le mouvement migratoire qui a traversé le pays en été-automne 2015. Dans l'un de ses reportages, elle pose et se pose une série de questions simples au sujet de ce phénomène, de toute évidence orchestré à ses yeux. Nous avons traduit ce reportage parce qu'il est représentatif des interrogations de nombreux journalistes extérieurs à l'UE, ayant leur tête sur les épaules et délivrés du fantôme de l'autocensure.
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER