La folie du monde vue par l’Antipresse

COVID_19 • L’UE n’aidera pas la Serbie

22.04.2020

La Commission européenne n’est pas généreuse qu’avec la Turquie. Elle a également débloqué 3 milliards d’euros destinés *«à dix pays partenaires de l’élargissement et du voisinage afin de les aider à limiter l’incidence économique de la pandémie de COVID-19.»*

La liste des heureux bénéficiaires de l’AMF (Assistance macro-financière) et des sommes affectées est intéressante à étudier:

> [République d’Albanie (180 millions d’euros), Bosnie-Herzégovine (250 millions d’euros), Géorgie (150 millions d’euros), Royaume hachémite de Jordanie (200 millions d’euros), Kosovo (100 millions d’euros), République de Moldavie (100 millions d’euros), Monténégro (60 millions d’euros), République de Macédoine du Nord (160 millions d’euros), République tunisienne (600 millions d’euros) et Ukraine (1,2 milliard d’euros).](https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/ip_20_716?fbclid=IwAR1-VCIAv_6eV0_5E4UDtMwiD-xtxDZEKm-XfbNQmW_b-yZytn7Z-PSaeQI)

En bref: tous les pays d’ex-Yougoslavie encore non membres de l’UE… sauf le plus important d’entre eux, la Serbie, pourtant candidate de longue date à l’adhésion — et point de passage stratégique des vagues migratoires (entre autres).

La raison de cet oubli est peut-être à chercher dans les critères d’octroi:

> Pour bénéficier d’une AMF, les pays doivent remplir certaines conditions politiques préalables en matière de respect des principes démocratiques, des droits de l’homme et de l’état de droit. Ils doivent aussi bénéficier d’un programme d’assistance financière du FMI.

En Serbie, certains doivent remercier le ciel d’avoir été oubliés…

Les Turbulences sont les cailloux sur le chemin qui mène à l’Antipresse, hebdomadaire unique et indépendant animé par l’intelligence naturelle.
Vous pouvez vous y abonner ici!

dictum elementum amet, et, quis, felis nec libero tristique mattis dapibus ut

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.