Le symptôme Mizzou

par | 24.09.2017 | La poire d’angoisse, Slobodan Despot

L’université du Missouri à Columbia (Mizzou pour les intimes) a enregistré cet automne une [baisse spectaculaire](http://www.zerohedge.com/news/2017-09-22/blowback-mizzou-enrollment-tumbles-lowest-2008) de ses inscriptions: elle revient à ses effectifs de 2008. Il y a sans doute de nombreuses raisons à ce recul, dont la plupart ne concernent personne chez nous. Mais il en est une — et sans doute pas des moindres — qui peut nous intéresser vivement.
CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

On peut aussi lire…

Le Rebelle comme modèle de vie (3)

Les crises se multiplient et se superposent, dessinant une perspective de plus en plus claire. Par ces temps d’orages et d’effondrements, jusqu’à quel point peut-on encore se plier à un ordre qui nous mène vers les abîmes?

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Visionnaires comme des taupes

Les comités de citoyens ont-ils encore le droit de contester le régime d’exception, en démocratie, sans être infiltrés et dénoncés dans les médias comme des groupes terroristes? Ce nouvel usage du masque est-il un des aspects de la «nouvelle normalité»? Et est-ce encore du journalisme?

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Le Rebelle comme modèle de vie (2)

La technologie est profondément imbriquée dans nos vies. Cette symbiose rend-elle caduques les préceptes et les sagesses de vie du passé? Et y a-t-il moyen de préserver un sanctuaire de vie spirituelle au temps de la surveillance généralisée? Autant de questions auxquelles Marc-Aurèle et Epictète ne répondent pas.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Amèle Debey: pourquoi j’ai décidé de créer mon propre média

À mesure que disparaissent les anciens journaux et que les survivants s’étatisent, des plateformes indépendantes apparaissent. Ainsi, entre autres, l’Impertinent d’Amèle Debey, lancé en avril 2020, en pleine pandémie. Nous avons posé quelques questions à cette jeune journaliste «affranchie».

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir

mi, nunc elementum elit. Praesent dolor. tristique mattis ultricies amet,