économie

Mme Leuthardt et la stratégie du choc

Doris Leuthard est une ministre suisse. Durant une dizaine d’années elle a été en charge des transports, de la poste, et d’un certain nombre d’autres choses encore. Elle vient d’annoncer son prochain départ du gouvernement. De prime abord, on serait tenté de dire: et alors? Mais ce non-événement n’en a pas moins suscité de nombreux commentaires.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Socialisme et totalitarisme

«En ce qui me concerne, je combats au fond dans le socialisme une philosophie qui, en dépit d’une phraséologie «libérale», accorde trop peu à l’homme, à sa nature et à sa personnalité, tout en prenant trop à la légère, dans son enthousiasme pour tout ce qui s’appelle organisation, concentration, direction et appareil, le risque qu’ainsi […]

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Liliane Held-Khawam: Comment on vous dépouille de votre argent… puis de votre liberté

«LHK» fut l’un des premiers «désinvités» de l’Antipresse (n° 17 du 27.3.2016). [L’entretien](https://soundcloud.com/despotica/le-desinvite-dantipresse-017-liliane-held-khawam) que nous avions réalisé alors au sujet du détournement des institutions publiques et des coutumes héritées vers un nouveau modèle, transversal et transnational, de pouvoir et de «gestion» de la masse humaine avait marqué les esprits. L’éminente analyste des stratégies financières globales revient aujourd’hui avec un livre impressionnant, *Dépossession* [(éd. Réorganisation du Monde)](https://reorganisationdumonde.com/produit/depossession/) où elle dresse un tableau dense et argumenté du «hold-up» planétaire sur l’ensemble des moyens dont disposent les peuples et les individus.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Prix et mépris (littéraire)

En choisissant d’inclure dans sa première sélection 2018 un ouvrage autopublié par Amazon, le jury du prix Renaudot a lancé un message incompréhensible aux acteurs du monde du livre, en particulier aux libraires. Version longue de la chronique publiée ce jour dans *Le Matin Dimanche*, dont le format ne permettait pas de développer certains aspects non négligeables de cette «petite affaire» qui agite le-monde-des-lettres.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Aux racines de la corruption

Lorsqu’une affaire de corruption éclate au grand jour, les commentaires partent un peu dans tous les sens. Ce qui est normal, puisqu’il y a plusieurs manières d’aborder le problème.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

De l’incorruption suisse

La Suisse, pays de la démocratie directe, de la neutralité et des bons offices, ne connaît pas la corruption. Du moins… elle ignore le terme, sinon pour désigner ce qui se passe ailleurs. Mais si l’*ailleurs* s’invitait *par ici*?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Suisse, le nez dans l’assiette

Le menu des référendums suisses ne manque pas de sauces insipides et de hors-d’œuvres sans intérêt. Le deux initiatives alimentaires qui seront votées 23 septembre prochain soulèvent en revanche des enjeux véritablement essentiels et potentiellement subversifs — jusque sur le plan de notre souveraineté personnelle.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Gênes: l’entretien de la maison

On recommande souvent aux gens, lorsqu’ils veulent acheter une maison, de penser à ce que leur coûtera l’entretien. Ils ont peut-être l’argent nécessaire pour acheter la maison, mais ont-ils prévu les frais d’entretien? On pourrait donner ce même conseil aux décideurs publics.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Denis Pittet a bien connu l’ère du journalisme

Ancien rédacteur en chef, aujourd’hui chargé de communication, mais surtout journaliste de vocation et de métier, Denis Pittet évoque avec des mots émouvants la disparition, ce samedi 21 juillet 2018, d’une institution de la presse suisse: le quotidien *Le Matin*, lâché par son éditeur Tamedia. *«Les journalistes sont connus — on parle de signatures — et le ton est bien plus libre qu’aujourd’hui. Les critiques, les éditos sont parfois virulents. Mais les lecteurs aiment cela.»* Des évocations qui nous permettent de mesurer le chemin parcouru…

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus