fbpx

Littérature

Fernando Pessoa: l’échec de sa vie, la gloire après sa mort (1)

Quasi inconnu de son vivant, Fernando Pessoa fut ensuite reconnu, d’abord comme un grand poète, puis comme un grand écrivain, avant d’être considéré comme l’un des plus grands — si ce n’est le plus grand — écrivain portugais du XXe siècle. Le lire est une aventure non dénuée de risques.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Aveux publics

Qu’est-ce que je pense vraiment, ou le «coming out» d’un provocateur malgré lui.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Hydra, intermède lyrique sur les pas de Leonard Cohen

Nous rêvons tous d’une île. Une île de paix et de bonheur, avec des crépuscules somptueux qui nous rappellent la jeunesse du monde. L’espace de quelques jours, comme dans un rêve éveillé, je me suis retiré sur cette île.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Roland, le chevalier qui perdit la raison par amour

C’est en Italie que le roman chevaleresque, et avec lui le plus glorieux des chevaliers, Roland, trouvera une postérité, en particulier avec L’Arioste et son *Roland furieux*.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Victor Segalen: une esthétique de la différence

La littérature française vit fleurir nombre de récits exotiques, fruits de la colonisation, dont l’auteur le plus emblématique est certainement Pierre Loti. À l’opposé de cette vision occidentale unanime se dresse l’œuvre de Victor Segalen, dont le centenaire de la mort nous donne l’occasion d’aborder l’œuvre originale et méconnue.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Le voyageur et son ombre

Jamais sans doute la pensée et les écrits d’un philosophe ne furent autant détournés, interprétés, utilisés à mauvais escient que ceux de Friedrich Nietzsche. L’actuelle récupération de Nietzsche par les pseudo-philosophes du développement personnel est-elle moins condamnable et dommageable que celles qui la précédèrent, des nationalistes allemands de l’entre-deux-guerres aux nazis?

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

L’âne Benjamin et le progrès

Et si *1984* et *La ferme des animaux* de George Orwell étaient plus des manuels de philosophie politique que des romans? Si ces deux livres s’inscrivaient dans la lignée des Machiavel, La Boétie, Hobbes ou Rousseau? C’est à ces questions que répond Michel Onfray dans son dernier livre, *Théorie de la dictature*(1).

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Écrire pour être lu ou pour un public?

Roth et le Carré seront encore lus dans deux cents ans. C’est toute la différence entre un « écrivain » qui écrit pour être lu et un « auteur » qui écrit pour un public : le premier trouvera des lecteurs dans la postérité, le second disparaîtra avec son public.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Singés

L’adhésion du jeune loup ultralibéral Ludovic Jean d’Arroste, alias Ludo Jeanda, au Comité interpartis pour le moratoire sur la 5G a fait l’effet d’un séisme. Personne n’a compris le volte-face d’un des *geeks* les plus en vue de la Confédération, qui d’ordinaire saluait chaque innovation avant même que le deuxième «n» se soit imprimé sur son écran.…

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus