fbpx

Littérature

De Frankenstein à Dracula: histoires de doubles (1)

Charnière entre roman gothique et écrit vampirique, écrivions-nous la semaine dernière à propos de «Frankenstein». Le rapprochement est d’autant plus pertinent quand on connaît les conditions dans lesquelles furent écrits ce roman et le premier récit vampirique qui posa les règles du genre…

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Affaire Matzneff, un théâtre de la terreur et de l’absurde

La nouvelle chasse aux sorcières en France s’acharne sur un écrivain connu, Gabriel Matzneff, qui n’a jamais fait mystère de sa pédophilie. Pourquoi maintenant et pas hier? Pourquoi lui et pas un autre? Et jusqu’où ce délire de l’hypermoralisme nous mènera-t-il?

lire plus

Le roman gothique, lugubre et sublime

Antérieur au mouvement romantique, le roman gothique anglais l’a fortement influencé. Si le *Frankenstein* de Mary Shelley est le plus renommé du genre, il est néanmoins relativement tardif et n’est qu’à demi gothique, se détachant de certains de ses fondamentaux.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Petite cure de calassothérapie

Les auteurs écrivent des livres. Les écrivains bâtissent une œuvre. C’est toute la différence. C’est ainsi que Roberto Calasso reprend comme titre de son dernier livre une phrase sibylline de son premier ouvrage paru en 1983. Et poursuit ou plutôt approfondit une réflexion engagée il y a plus de trente ans.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Anno Domini 2019. L’état du monde vu par Slobodan Despot

Durant cette année, j’ai parcouru le monde d’extrême-Orient en Caraïbes, de la forêt nordique au Cameroun. J’ai raconté la plupart de ces voyages dans l’Antipresse. Or il est bon de traiter ses souvenirs comme un bon vin et de les laisser décanter quelques mois pour qu’ils dégagent tout leur arôme. Je m’arrête donc pendant quelques heures et vous propose un compte rendu entièrement personnel sur ce que j’ai vu, compris ou lu durant l’an 2019.

lire plus

Millionnaires en esprit, ou les fumées de Cuba

«Jamais homme ne vit une terre plus belle», se serait écrié Colomb en découvrant Cuba. Chaque visiteur à sa suite aurait envie de partager son émerveillement. Sauf que tant de guerres, d’esclavagistes et d’ouragans sont passés par là, suivis de la révolution communiste. Les cicatrices que les âges et leurs mythes ont laissées composent un visage meurtri et profondément humain qu’on n’oublie jamais.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Le (tout) grand remplacement, ou l’Age de Fer

Sous ses airs rationnels, ce texte n’est qu’une digression de romancier sur un processus de décomposition-recomposition bien plus vaste qu’un «conflit de civilisations». Où l’on se demande si le remplacement des peuples n’est pas qu’un sous-produit du remplacement de l’homme en soi…

lire plus

Raymond Aron: les années de formation (1)

Durant plusieurs décennies, on nous serina qu’il valait mieux «avoir tort avec Sartre que raison avec Aron». Cette sentence sans équivoque amena ma génération — parmi d’autres — à s’interdire de s’intéresser à l’œuvre et la pensée d’Aron.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus

Huysmans, du naturalisme au décadentisme (2)

Le choix tardif de sa «conversion» correspond à la troisième et dernière période littéraire de Huysmans. Nous nous intéresserons ici aux deux premières périodes: naturaliste, puis décadente.

Contenu accessible à la communauté de l’Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER

lire plus