fbpx

Littérature

Édouard Limonov, dissident absolu

La disparition du grand écrivain a bouleversé la Russie, jusque parmi ses adversaires politiques. C’est qu’Édouard Limonov avait vécu très précisément la vie qu’il s’était fixée: une vie qui — jusque dans ses bizarres aventures politiques — n’est qu’une suite de romans.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Le grand défi du Coronavirus

On nous explique, on nous protège, on nous effraie, on nous conditionne… mais personne ne nous dira où se trouve la véritable clef de notre survie.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Thomas De Quincey, touche-à-tout génial, moderne et décadent à la fois (1)

Auteur d’une œuvre hétéroclite volumineuse — ses œuvres complètes publiées en Angleterre ne comptèrent pas moins de vingt gros volumes —, connu de ses lecteurs francophones surtout par les *Confessions d’un mangeur d’opium anglais*, Thomas De Quincey était surtout un amoureux de la langue et du style qui posa les bases du roman moderne.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Rousseau, compagnon d’une vie (intermède)

J’ai comme tout le monde mes livres préférés, et à intervalles plus ou moins réguliers, il m’arrive de les relire, relectures qui sont toujours pour moi nourrissantes. Ce sont en fait des redécouvertes.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Nathaniel Hawthorne, grand maître du «gothique provincial»

Il est incontestablement, avec Edgar Alan Poe, le classique américain par excellence, et l’on peut même dire le fondateur du roman étasunien moderne. Sa célébrité est due à «La lettre écarlate». Mais ses contes et récits, antérieurs, sont trop peu considérés — comme s’ils n’avaient été qu’un «exercice» préparatoire au roman — alors qu’ils eussent suffi à eux seuls à faire de Hawthorne un écrivain majeur.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Theodor Fontane, aventurier de l’âme (2)

En 1878, à l’âge de cinquante-neuf ans, Fontane fait paraître son premier roman, «Avant la tempête». En vingt ans, jusqu’en 1898 (année de sa mort), il publiera seize romans, des chroniques théâtrales, la suite des «Promenades», des poèmes, deux récits autobiographiques. Ce sont surtout ses romans qui ont fondé sa renommée.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Theodor Fontane, le chaînon manquant entre Goethe et Thomas Mann

Considéré en Allemagne comme l’un des grands classiques de la littérature allemande du XIXe siècle, Theodor Fontane reste étrangement méconnu dans les pays francophones. Celui dont Thomas Mann écrivit «Il est notre père» a décidément bien du mal à s’imposer dans nos contrées…

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

Les vampires, saigneurs et maîtres… (2)

Depuis leur entrée fracassante dans la littérature, au XIXe siècle, les vampires n’en finissent pas de la hanter! Ils ont aussi investi en masse le cinéma et, plus récemment, les séries télé. Mais l’une des caractéristiques des vampires n’est-elle pas d’être immortels?

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus

L’abbaye perdue

Si j’ai jamais réalisé une photographie gothique, c’est bien celle-là. Elle aurait pu servir de couverture à une anthologie du romantisme noir. Par-delà les effets d’horreur, cette littérature est riche de prémonitions étonnantes.

Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER

lire plus