fbpx

Littérature

Singés

L’adhésion du jeune loup ultralibéral Ludovic Jean d’Arroste, alias Ludo Jeanda, au Comité interpartis pour le moratoire sur la 5G a fait l’effet d’un séisme. Personne n’a compris le volte-face d’un des *geeks* les plus en vue de la Confédération, qui d’ordinaire saluait chaque innovation avant même que le deuxième «n» se soit imprimé sur son écran.…

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Madame Anastasie, immortel visage de la censure (1)

Nous avons à plusieurs reprises – et encore la semaine dernière – abordé la question du «politiquement correct». Celui-ci, désormais dans les mains des réseaux dits «sociaux» et contrôlé par les tenants de la société diversitaire, n’est-il pas d’abord l’héritier de la censure d’État, à laquelle il s’est substitué? Et la censure d’État, comment fonctionnait-elle dans les époques et régimes passés?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La libération de Notre-Dame

«La piste criminelle est un cauchemar, mais la piste accidentelle est pire. D’un côté, on aurait affaire, dans le «système» ou hors de lui, à des criminels hideux mais capables. De l’autre, à des jean-foutre absolus, sans aucune valeur, qui auraient tellement dépouillé et désorganisé l’État qu’il n’est plus capable de veiller efficacement sur le premier monument de France (et son plus gros atout touristique).»

lire plus

Robot, dystopie et jardinage

Contemporain de Kafka, mais écrivant en tchèque et pas en allemand, Karel Čapek (prononcer «Tchapek») a longtemps été oublié dans son propre pays et reste largement méconnu ailleurs. Il est pourtant considéré comme l’un des plus grands écrivains tchèques du XXe siècle. Né en 1890 à Malé Svataňovice, une petite commune de Bohème située non loin de […]

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Sur l’effondrement qui vient (3)

Quand on évoque «l’effondrement qui vient», on se dit d’abord: cela va être le chaos, la fin de la civilisation. C’est l’idée qui surgit spontanément. Certains, il est vrai, voient le chaos plutôt d’un bon œil. On va enfin pouvoir s’affranchir de certaines contraintes, faire tout ce qu’il nous plaît. Ou encore, pourquoi pas, se réimmerger dans le Grand Tout. Quel bonheur!

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La mandragore qui chante

Comment s’extraire d’un monde désenchanté lorsque sa vision nous désespère? Comment survivre lorsque l’on est hypersensible et que l’on vit dans une époque faite de bouleversements sociaux et idéologiques extraordinaires et sanglants? En s’en échappant par les songes, en construisant des fantaisies et des contes fantastiques, comme un sursis, un apaisement à même d’offrir un refuge à un esprit torturé. Par exemple en faisant un petit détour par la maisonnette de la Fée aux Miettes.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Sur l’effondrement qui vient (2)

Évoquer, comme nous l’avons fait il y a quinze jours, l’effondrement qui vient débouche inévitablement sur cette question: comment survivre à l’effondrement, si effectivement il devait survenir? Et au-delà s’y adapter? A quoi ressembleraient les sociétés post-effondrement (si tant est qu’on puisse encore parler de société: car peut-être n’y aura-t-il même plus alors de société, c’est aussi une possibilité. En quel cas, il faudrait dire que l’effondrement qui vient serait synonyme de chaos. Et donc la question serait: à quoi ressemblerait le chaos, comment se le représenter)?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Jacques Pitteloud: la lecture comme école de vie

Ancien coordinateur des renseignements suisses, illustré par sa participation à des opérations restées dans l’histoire, devenu diplomate malgré son franc-parler très valaisan, Jacques Pitteloud est un personnage de roman. On comprend mieux son profil en jetant un coup d’œil à ses lectures. Avant de prendre son poste d’ambassadeur à Washington, il nous a ouvert les portes de sa bibliothèque… et dévoilé aussi sa formation la plus secrète: celle qu’on ne pouvait acquérir qu’avec les meilleurs livres et les meilleurs mentors.

lire plus

Retraite en Russie

*Carnet de route à travers l’Eurasie* — Deux ans après mon premier séjour sur le lac Baïkal, j’ai donc repris le large. En 2017, j’étais resté un mois entier sur les rives austères du lac gelé. Cette fois, la retraite de jeûne est raccourcie de moitié, mais elle se poursuivra par un voyage *express* en train à travers la Mongolie, le nord-est de la Chine et jusqu’à Hong Kong, tout au sud. Il donnera sans doute lieu à des reportages ou des analyses par la suite. Pour les lecteurs de l’Antipresse, je livre ici, en vrac, mon journal de voyage.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus