Slobodan Despot

Slobodan Despot

Fondateur / Directeur / Rédacteur

Son nom n’est pas un pseudonyme! Suisse d’origine serbo-croate, Slobodan Despot a baigné dans le livre toute sa vie. Traducteur, directeur de collections puis directeur adjoint des éditions L’Age d’Homme, il a été le cofondateur en 2006 des éditions Xenia, qu’il dirige actuellement. Il a traduit une trentaine de livres de quatre langues et collaboré à la publication de centaines d’autres.

Dans ses nombreuses vies parallèles, Slobodan Despot a été photographe, directeur de magazines, porte-parole de Franz Weber, conseiller en communication, parolier et surtout romancier (Le Miel et Le Rayon bleu, aux éditions Gallimard).

« Les peuples où les hommes pensent que la littérature n’est qu’un loisir sont des peuples perdus. La littérature est un plaisir, mais non un loisir ni une distraction. La littérature, c’est la sève même de la vie, restituée de manière infalsifiable. La littérature ment en permanence pour dire le vrai, mais un écrivain qui ment à son lecteur n’est pas un bon écrivain et ne restera pas. La sincérité totale est la première vertu d’un auteur. C’est sans doute pourquoi Victor Hugo écrivait nu. »

«Hommes sans littérature, hommes sans échine», Antipresse n° 22, 1.5.2016.

Les articles de Slobodan Despot

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

9/11, les pleins pouvoirs à l’absurde

Nous avons passé le vingtième anniversaire des attaques du Onze-Septembre et une grande partie de l’humanité ne l’aura même pas remarqué, tant elle est empêtrée dans les «mesures» censées combattre une terrible pandémie à 0,3% de létalité. Encore moins aura-t-elle eu l’idée de faire le rapport entre ceci et cela. Alors qu’il y aurait de quoi.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

La miséricorde de Smiley. Métaphysique du roman d’espionnage

Ce jumeau britannique du Maigret de Simenon a été propulsé par John Le Carré comme une incarnation humaine, si humaine, de l’armée ténébreuse du renseignement. Quoiqu’issu de la fiction, Smiley est un guide et un compagnon de route presqu’intime dans un univers qu’on peine à relier à la réalité de nos vies.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

La liberté, c’est pouvoir être ensemble!

Sommes-nous au seuil de l’«Ère des soulèvements»? Voici quelques semaines (Antipresse 295), Eric Werner a publié ses réflexions suscitées par la lecture du livre de Michel Maffesoli portant ce titre. La thèse paraît si paradoxale au vu de l’*aplaventrisme* actuel — autre expression d’E. W. — que nous avons demandé à l’éminent sociologue de nous clarifier et de nous résumer ses positions essentielles.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Le tapis afghan (1)

Entre les corps écrasés de 2001 et les corps écrasés de 2021, c’est une véritable cosmogonie de la Chute que les Etats-Unis et l’OTAN ont mise en place en Afghanistan, avec des ramifications s’étendant jusqu’au cœur de nos vies.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Allez-y, mais sans nous!

Il importe par les temps qui courent de nous constituer un musée intérieur peuplé de nos émotions vraies. L’une des meilleures manières est de nous souvenir de ces temps où l’on pouvait se permettre de ne participer à rien.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Le salut par la femme (russe?)

Jadis, les victimes du sectarisme religieux en Europe fuyaient vers l’Amérique. De nos jours, avec l’inquisition féministe-LGBT, ce sectarisme prend une tournure, pourrait-on dire, terminale, et l’Amérique, cette fois-ci, n’est plus la terre d’asile, mais le siège de la Gestapo. Avec son éloge des femmes russes, Yannick Jaffré tourne ses espoirs vers l’Est.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Le virus de la vie russe (Journal de Coronafoirus, 16)

Rien de tel pour combattre la psychose que de se frotter à la vie réelle. Cet été dans la campagne russe est, décidément, une véritable cure de réalité. Mais également, pour partie, un voyage dans des temps parallèles. On y redécouvre notre propre vie telle qu’elle serait peut-être hors de la dystopie sécuritaire occidentale.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus