Médias

À l’ère de la propagande 2.0 (2)

Après être devenue «manipulation de masse» durant la Première Guerre mondiale, la propagande est ensuite sortie du seul champ politique pour alimenter le secteur des «relations publiques», en ayant recours aux avancées scientifiques successives: psychologie sociale, sciences cognitives comportementales et, plus récemment, neurosciences. Il ne manquait plus que l’apparition des nouvelles technologies pour disposer ensuite de l’arsenal psychologique et technique permettant le parfait accomplissement du «viol des foules» annoncé dès 1939 par le microbiologiste et sociologue allemand Serge Tchakhotine.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

À l’ère de la propagande 2.0 (1)

Comme aurait certainement dit Alexandre Vialatte: la propagande remonte à la plus haute antiquité! Et il aurait eu raison, le bougre! Car c’est dans la démocratie athénienne et la République romaine qu’est apparue la première forme de propagande. Elle a beaucoup évolué au fil des siècles, autant dans ses buts que ses pratiques, et connaît une nouvelle mue depuis l’apparition de l’Internet, des réseaux dit «sociaux», des téléphones mobiles et du *big data*. Bienvenue dans l’ère de la propagande 2.0!

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Arnaud Dotézac: pourquoi Macron remonte-t-il dans les sondages ?

La cote de popularité d’Emmanuel Macron finissait l’année 2018 à seulement 20% pour IPSOS et 23% pour IFOP Paris Match. Mais ce dernier institut le plaçait à 34% le 5 février dernier. Une remontée spectaculaire qui le ramenait à son niveau d’octobre (33%), soit avant le début du mouvement des Gilets Jaunes. Eclairage de ce phénomène paradoxal avec notre «décodeur», Arnaud Dotézac.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Le Saker francophone: un bottin de la réflexion antimondialiste

Après un entretien historique avec le *Saker* au lendemain de l’élection de Donald Trump, nous poursuivons notre exploration de cette «franchise» devenue globale avec l’équipe du *Saker francophone*. Sous sa présentation minimaliste, ce blog antimondialiste est l’une des sources les plus riches et des plus réactives en matière de traduction d’essais et de témoignages venus du monde anglo-saxon. Hervé, l’un de ses animateurs, nous raconte la genèse de cette plateforme d’information et de résistance.

lire plus

La voix des gens (Gilets jaunes, Acte XII)

Allant à la rencontre de ces Français qui ont enfilé l’armure jaune de la rébellion, j’ai suivi la manifestation de l’Acte XII de la Bastille à la République. Et j’ai écouté et regardé jusqu’à ce que le gaz lacrymogène m’oblige à fermer les yeux.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

La rédemption de Bernard-Henri Lévy

Quelques interrogations suscitées par l’étrange débat qui m’a opposé à Bernard-Henri Lévy sur le plateau d’Infrarouge. Ou: comment dialoguer avec le néant sans le servir?

lire plus

La fabrique du Drone

Le Drone de l’Antipresse vient d’accomplir son premier tour de calendrier. Voici 52 semaines que nous avons lancé cette version PDF de l’Antipresse et nous sommes fiers de n’en avoir manqué aucune. Ce premier anniversaire est l’occasion de lever un coin du rideau sur ses coulisses… mais aussi de montrer pourquoi la gratuité de l’information sur l’internet est la plus colossale des fake news!

lire plus

Pour un prix Darwin du journalisme

L’histoire qui suit n’a, à première vue, qu’une portée locale. Il s’agit d’une péripétie parmi d’autres liées à l’affaire Dominique Giroud qui passionne les médias de Suisse romande. Elle illustre toutefois par un exemple concret la manière dont la presse professionnelle s’est elle-même discréditée jusqu’à tomber au ras du caniveau pour ensuite implorer son sauvetage par les subsides d’Etat.

lire plus

Antipresse, une chronique de ce temps

Pour une fois, l’Antipresse se désinvite… elle-même! A l’occasion de notre 156e semaine, j’avais envie de composer une sorte de bilan intermédiaire du travail de l’Antipresse. Les questions d’Hervé, l’un rédacteurs du «Saker francophone», m’ont fourni le cadre et l’occasion de ce retour sur soi. Voici donc une sorte de credo qui rendra notre démarche plus familière aux nouveaux abonnés, mais qui rafraîchira peut-être aussi la mémoire des anciens. (Slobodan Despot)

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus