fbpx
Il en va des «grives» comme au «Griveaux»:  les «griveleux» les braconnent et les «grivoises» les piègent. Il était prévenu, pourtant, l’oiseau des campagnes électorales, le «chevalier grivelé» de l’Élysée. Mais rien n’y fit. L’avidité bien connue des grives à piller les vignes (qui nous a donné le délit de «grivèlerie»), aura marqué le Griveaux […]
Déjà membre de la communauté Antipresse? SE CONNECTER Pas encore? S’ABONNER