D’où viennent les choses?

par | 13.11.2021 | Document

Nous sentons les premiers effets d’une inflation dévastatrice. En même temps, et de partout, nous entendons au nom du climat des appels à la restriction énergétique, appels qui se traduisent par des plans de pénurie délibérés et concrets. Avant d’entrer dans cette spirale, il est bon de se rappeler comment l’abondance de matériel qui nous entoure est produite et d’où elle vient. Cette allégorie scientifique l’explique remarquablement bien.
CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

Du «monde d’hier» au «monde d’aujourd’hui»

Inscrits dans la durée, les changements de civilisation les plus violents paraissent parfois imperceptibles à ceux qui les vivent. Comment repérer et éprouver la métamorphose des époques? Par exemple, en rapprochant les partis pris des intellectuels d’hier avec ceux de la classe «éclairée» d’aujourd’hui.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Sergueï Glaziev, penseur du monde multipolaire

Il a incarné la réorientation pro-occidentale de la Russie d’Eltsine avant de devenir le théoricien de la souveraineté financière. Sergueï Glaziev est l’un des ouvriers discrets de la repolarisation du monde.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

«Guerre» de Céline

Constamment, dans ce livre, la langue se fait chair et l’argot est un cri des tripes qu’il crache à la figure des planqués, des gradés ou des médecins qui jamais ne pourront comprendre la souffrance des hommes du front.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

La stupidité pire que la malice

Dietrich Bonhoeffer était pasteur, théologien et résistant. Il fut pendu à Flossenbürg en avril 1945, à quelques jours de la libération du camp, pour son implication présumée dans le complot visant à assassiner Hitler. Dans l’une des lettres de prison, il livre cette profonde analyse psychologique de la stupidité, où l’incitation sociale joue un rôle prépondérant.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir