fbpx
Je n’ai jamais voulu vivre en Suisse. Je m’y suis résigné, c’est différent. Mais de même que les mariages de raison sont souvent les plus solides, ma résignation s’est peu à peu transformée en affection. La nature alpine n’y est pas étrangère.
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER