C’est arrivé près de chez vous, et cela va recommencer. Quoi ? Le rapt d’enfants. Par qui ? Par l’État. Quand l’administration se substitue aux *«comprachicos» de Victor Hugo et décide qu’elle défendra mieux les intérêts de votre enfant que vous, vous devez vous demander dans quelle société vous vivez.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER