fbpx
Premier État européen à avoir signé [un accord de libre-échange avec la Chine en 2014][3], puis un Partenariat stratégique innovant en 2016, la Suisse continue sur sa lancée et n’entend se laisser dicter sa politique étrangère ni par l’Union européenne ni par les États-Unis, pourtant ses deux premiers partenaires commerciaux.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER