A mon vif étonnement, la Suisse, patrie de la démocratie directe, elle aussi est infestée de parasites qui doivent convaincre les citoyens de voter… en faveur d’autres parasites. Des spécialistes en « relations publiques » appelés « Spin Doctors », tels les hommes mandatés par les lobbies qui assiègent Bruxelles, arrivent à faire croire l’exact contraire de la vérité.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER