fbpx
Entre mars et début avril, l’Antipresse part sillonner le continent eurasien. Pour retrouver la sérénité absolue de l’espace sibérien d’abord — et se plonger d’autant plus abruptement ensuite dans le réacteur du nouveau monde: l’empire chinois.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER