fbpx
Tandis que la geste macronienne rêve déjà de transformer le parvis de Notre-Dame en paradis marchand, les manants jaunes cherchaient refuge dans l’enclos de «renfermement» de la Salpêtrière, comme on le nommait au XVIIe siècle. Un peu de paix derrière les murs, tel est bien le sens de paradis (doublet de parvis), depuis son ascendant grec παράδεισος, parádeisos, signifiant “mur d’enceinte” (peri-teixos). N’en déplaise aux […]
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER