Sébastien Fanti

Sébastien Fanti

Rédacteur

Sébastien Fanti, avocat bien connu, spécialiste du droit de l’internet et préposé à la protection des données du canton du Valais, fut le « passager clandestin » de l’Antipresse n° 42 du 18.9.2016. Nous lui avons demandé de nous donner quelques aperçus de la manière dont le règne des technologies de l’information va concrètement modifier nos vies, tant du point de vue des solutions qu’elles apportent que des problèmes qu’elles peuvent susciter ou aggraver. Il nous a livré la première de ses «chroniques techno-futurologiques» en commençant par un exemple relativement banal: la gestion des accidents de la circulation.

« Esquisser l’avenir inévitablement technologique qui nous guette sans la prétention de s’inscrire dans la futurologie ni dans les sciences spéculatives. Quelle sera notre vie à l’aune des développements prévisibles qui vont bouleverser nos existences virtuelles et moléculaires ? Avec pour point d’orgue inévitable l’aspect humain…» (Antipresse 145)

Collaborateur depuis l’Antipresse n° 145 (9.9.2018)

Les articles de Sébastien Fanti

La corvée des réservations aériennes

Quoi de plus énervant que de devoir choisir une option de vol dans le chaos des offres proposées sur l’internet. Ce cauchemar risque de changer avec le développement de l’intelligence artificielle. Saurons-nous même si l’opérateur à l’autre bout de la ligne est un être humain?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Mon garagiste est un robot

Les accrochages, touchettes et autres tôles froissées sont des aléas du quotidien qui peuvent nous empoisonner la vie des semaines durant. L’avenir proche risque d’apporter des solutions radicales à la question des responsabilités. Pour notre bien?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus