fbpx
Sébastien Fanti

Sébastien Fanti

Rédacteur

Sébastien Fanti, avocat bien connu, spécialiste du droit de l’internet et préposé à la protection des données du canton du Valais, fut le « passager clandestin » de l’Antipresse n° 42 du 18.9.2016. Nous lui avons demandé de nous donner quelques aperçus de la manière dont le règne des technologies de l’information va concrètement modifier nos vies, tant du point de vue des solutions qu’elles apportent que des problèmes qu’elles peuvent susciter ou aggraver. Il nous a livré la première de ses «chroniques techno-futurologiques» en commençant par un exemple relativement banal: la gestion des accidents de la circulation.

« Esquisser l’avenir inévitablement technologique qui nous guette sans la prétention de s’inscrire dans la futurologie ni dans les sciences spéculatives. Quelle sera notre vie à l’aune des développements prévisibles qui vont bouleverser nos existences virtuelles et moléculaires ? Avec pour point d’orgue inévitable l’aspect humain…» (Antipresse 145)

Collaborateur depuis l’Antipresse n° 145 (9.9.2018)

Les articles de Sébastien Fanti

Voyages bridés

Nous vivons encore à l’ère de la liberté de déplacement. Envie d’évasion? Hop! On saute dans un avion et nous voilà à l’autre bout du monde. Mais dans un monde surpeuplé et surpollué, les heures de ce privilège semblent bien comptées.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

C@sino Roy@le

Profitez, bonnes gens: vous pouvez encore, aujourd’hui, jouer votre belle montre et votre dernière chemise au casino. Demain, avec l’indice de solvabilité qui vous collera au corps, vous ne serez plus exposés à ces tentations. Cela vaudra mieux pour vous. Ou pas.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

ErotikalHarmony

Pourquoi s’embarrasser de conquêtes féminines quand les robots sexuels sont disponibles et obéissants? Aujourd’hui, cette alternative vous paraît invraisemblable. Mais attendez dix ans!

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Le dossier santé dématérialisé: bientôt le tour du patient?

«De l’inconvénient d’être né». Ce recueil d’aphorismes de 1973 que l’on doit au maître de l’autoconscientisation du néant, Emil Cioran, devrait être offert aux anciens conseillers fédéraux Johann Schneider-Ammann et Doris Leuthard. Qui sont allés, dans la plus parfaite opacité, discuter des *inconvénients* du secret médical avec les professionnels du santé-business.

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

E-Procureur

Quels moyens avons-nous aujourd’hui d’agir contre les campagnes de dénigrement orchestrées sur les réseaux sociaux ? Et comment cela va-t-il se présenter dans un proche avenir ?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Pourra-t-on se faire oublier sur l’internet ?

Le droit à l’oubli se définit comme le droit conféré à une personne de demander la suppression de ses données personnelles sur Internet. Sa concrétisation réaliste consister à obtenir le déréférencement des contenus qui n’ont en réalité par disparu et la confirmation sur la foi de la confiance de l’effacement des données détenues par les […]

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Hommeries

Petit aperçu du jour peut-être pas si lointain où les investigations criminelles elles-mêmes seront outsourcées à des prestataires privés, des limiers de l’internet. Tom Shark termina la lecture de l’un des ouvrages de Karl Kraus, un écrivain autrichien connu et redouté pour ses talents de satiriste et de pamphlétaire. Une seule phrase lui restait gravée […]

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus

Un robot pour nous protéger du harcèlement politique ?

Nous sommes tous submergés de courriers électroniques — dont un grand nombre de sollicitations à la limite du spam. Comment nous en sortir ? Nous entourer de barrières ? Ou engager, demain, un petit robot trieur et répondeur, un *chatbot* à l’intelligence presque humaine ? Est-ce vraiment une bonne idée?

Ce contenu est réservé aux abonnés de l’Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER
lire plus