fbpx
L’adhésion du jeune loup ultralibéral Ludovic Jean d’Arroste, alias Ludo Jeanda, au Comité interpartis pour le moratoire sur la 5G a fait l’effet d’un séisme. Personne n’a compris le volte-face d’un des *geeks* les plus en vue de la Confédération, qui d’ordinaire saluait chaque innovation avant même que le deuxième «n» se soit imprimé sur son écran.…
Contenu accessible à la communauté de l'Antipresse. Déjà membre ? SE CONNECTER | Pas encore ? S’ABONNER