fbpx
L’adhésion du jeune loup ultralibéral Ludovic Jean d’Arroste, alias Ludo Jeanda, au Comité interpartis pour le moratoire sur la 5G a fait l’effet d’un séisme. Personne n’a compris le volte-face d’un des *geeks* les plus en vue de la Confédération, qui d’ordinaire saluait chaque innovation avant même que le deuxième «n» se soit imprimé sur son écran.…
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER