fbpx
Nous vivons encore à l’ère de la liberté de déplacement. Envie d’évasion? Hop! On saute dans un avion et nous voilà à l’autre bout du monde. Mais dans un monde surpeuplé et surpollué, les heures de ce privilège semblent bien comptées.
Ce contenu est réservé aux abonnés de l'Antipresse. Déjà abonné(e) ? SE CONNECTER | Pas encore ? S'ABONNER