Antipresse: antibiotique ou antidépresseur?

par | 29.09.2019 | Arnaud Dotézac, En accès libre, Sur ces mots

C’est à Slobodan Despot que je dois d’écrire dans l’Antipresse. J’en suis honoré pour mille raisons.

Elles tiennent bien sûr à la qualité des autres plumes dont je ne peux qu’humblement tenter de m’inspirer, autant qu’à l’espace de liberté grand ouvert et inlassablement entretenu par notre rédacteur en chef. Pas seulement au bénéfice de l’expression des idées mais aussi de son rigoureux corollaire, qu’est l’esprit d’examen.

Et puis l’humour n’est jamais loin, tandis que l’amphibologie s’est magistralement emparée de la meilleure place: dans le titre même, telle une gardienne de phare: Antipresse!

Certains s’arrêtent au premier degré d’une plate-forme antithétique sans y voir l’antiphrase évidente. Les autres, les antisciens, *les lecteurs de l’Antipresse, goûtent quant à eux, tel un antipasti*, la poésie du scoop anticipé ou l’antienne des «Turbulences». Qu’ils savourent la détection littéraire de l’antiptose, naviguent dans les profondeurs des stratégies antiques ou réalisent les antinomies du progrès, leur fidélité vaut bien l’antiphernal.

On aura compris que les usages de ce préfixe anti- , ici associé à des radicaux certes peu usités, peuvent être d’ordre comparatif, précursif, successif, voire supplétif et ne connotent donc pas exclusivement l’opposition.

Alors, passons le mot à tous les pressuriers de l’info d’antigère (celle des médias de grand chemin bien sûr!) : « Non, l’Antipresse n’est pas un antibiotique antisocial, c’est juste un antipresseur».

  • Article de Arnaud Dotézac paru dans la rubrique «Sur ces mots» de l’Antipresse n° 200 du 29/09/2019.

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

Stratégie du choc, version Europe

La stratégie du choc doit s’entendre au sens propre. C’est en fait un *traitement* de choc. Quand on est en *état de choc*, on ne peut plus rien faire, on est littéralement paralysé. C’est le but recherché. Car c’est quelquefois le meilleur moyen de prendre et de conserver le pouvoir.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Le grand décrochage

Cet été, je me suis rendu en Russie par la voie terrestre pour mesurer la séparation des mondes. L’Europe atlantique et l’Eurasie s’éloignent l’une de l’autre à la vitesse des constellations. Nous ne le sentons pas encore, mais notre existence en sera bouleversée de fond en comble.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Dérives criminelles

Jusqu’où les élites au pouvoir sont-elles prêtes à aller? Comme elles n’ont ni freins ni marche arrière, la réponse est simple: jusqu’au bout. Et ce bout, à quoi ressemble-t-il?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Daria Douguine, la fatwa qu’on veut ignorer

On se souviendra longtemps de ce 20 août 2022, et pas seulement en Russie. L’assassinat de Daria Douguine marque un tournant. Malgré l’émotion et la colère qu’il a suscitées en Russie et dans les pays alliés, il ne changera sans doute rien au cours de la guerre, sinon qu’il durcira un peu plus la détermination des soldats russes. C’est bien plutôt dans les consciences et dans la dimension globale des événements que la déchirure devient béante.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Nous n’irons pas mourir en Ukraine pour vous!

Dans un discours effarant tenu il y a quelques jours à Bormes-les-Mimosas, le président français, tout juste revenu de vacances sur la Côte d’Azur, annonçait qu’il entendait faire «payer le prix de la liberté» à son peuple. Notre correspondant lui répond d’emblée dans cette lettre ouverte: ce sera sans nous!

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir