Antipresse: antibiotique ou antidépresseur?

par | 29.09.2019 | Arnaud Dotézac, En accès libre, Sur ces mots

C’est à Slobodan Despot que je dois d’écrire dans l’Antipresse. J’en suis honoré pour mille raisons.

Elles tiennent bien sûr à la qualité des autres plumes dont je ne peux qu’humblement tenter de m’inspirer, autant qu’à l’espace de liberté grand ouvert et inlassablement entretenu par notre rédacteur en chef. Pas seulement au bénéfice de l’expression des idées mais aussi de son rigoureux corollaire, qu’est l’esprit d’examen.

Et puis l’humour n’est jamais loin, tandis que l’amphibologie s’est magistralement emparée de la meilleure place: dans le titre même, telle une gardienne de phare: Antipresse!

Certains s’arrêtent au premier degré d’une plate-forme antithétique sans y voir l’antiphrase évidente. Les autres, les antisciens, *les lecteurs de l’Antipresse, goûtent quant à eux, tel un antipasti*, la poésie du scoop anticipé ou l’antienne des «Turbulences». Qu’ils savourent la détection littéraire de l’antiptose, naviguent dans les profondeurs des stratégies antiques ou réalisent les antinomies du progrès, leur fidélité vaut bien l’antiphernal.

On aura compris que les usages de ce préfixe anti- , ici associé à des radicaux certes peu usités, peuvent être d’ordre comparatif, précursif, successif, voire supplétif et ne connotent donc pas exclusivement l’opposition.

Alors, passons le mot à tous les pressuriers de l’info d’antigère (celle des médias de grand chemin bien sûr!) : « Non, l’Antipresse n’est pas un antibiotique antisocial, c’est juste un antipresseur».

  • Article de Arnaud Dotézac paru dans la rubrique «Sur ces mots» de l’Antipresse n° 200 du 29/09/2019.

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

Bonne journée!

Vous souhaiter une bonne année serait faire preuve d’une niaiserie coupable. Si vos journées sont bonnes, une à une, ce sera déjà ça de pris…

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Allemagne: la pédocriminalité comme branche scientifique

On peine à croire, c’est pourtant la réalité de notre temps: les services sociaux d’aide à l’enfance allemands ont, pendant ces longues années, sur instruction d’un éminent professeur de faculté, placé des enfants perdus dans des repaires de prédateurs sexuels.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Survivre à flux tendu

Quand on parle d’*effondrement*, peut-être faudrait-il nuancer quelque peu. Effectivement, on va dans cette direction (comment le contester?), mais l’effondrement proprement dit n’a pas encore eu lieu. On observe juste un certain nombre de *fissures* dans le «dispositif».

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Théorie de la théière

Réponse et complément à un important manifeste de George Orwell qui est largement resté méconnu et incompris. Ou, si l’on préfère, rêverie futile pendant une pause d’après-midi.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Une nouvelle vie

Quand un gouvernement confie l’environnement à un lobbyiste de l’automobile et l’immigration à une ex-trotskyste, qu’est-ce que cela nous dit des intentions de ce gouvernement? Et d’ailleurs, est-ce vraiment important?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Improbables irruptions de vérité

Quand on écoute les chaînes de radio et de télévision et qu’on déclare, comme le font certains: c’est de la propagande, il faudrait peut-être nuancer. Les médias ne font pas nécessairement *que* mentir. Ils mentent, bien sûr, mais disent parfois aussi la vérité.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir