De la religion cartésienne

par | 15.09.2019 | En accès libre, Pain de méninges

Trop de français ressemblent à Descartes, Descartes improuvait la méthode inductive, il fallait selon lui que l’évidence entrât, soumise, dans le tracé de son système et quand, par aventure, l’audacieuse l’infirmait, il tenait ferme contre ses leçons. Descartes aimait l’ordre et je me persuade que ce grand sceptique fut un dogmatique, il avait beau douter, le Cartésianisme est un Catholicisme à sa manière: les deux professent un goût avoué pour une fixité majestueuse, des règles infaillibles, des rapports solennels et des lumières cohérentes, malgré les démenti de l’évidence… Miracle d’une présomption sans égale! On peut se leurrer douze fois et n’en pas convenir, le dogme prévaut au réel et l’ordre maintiendra son armature, le temps irremplaçable se consume et le jeu dure, le chaos sourd par toutes les crevasses et ses victimes chercheront à le gagner à leur méthode, et fût-ce en se donnant à lui.

— Albert Caraco, «Sur les limites de l’esprit français», in La France baroque, L’Age d’Homme, 1975, p. 82.

On peut aussi lire…

Le grand remplacement… des cerveaux

COVID-19, le coup d’État technologique, 5 La gestion de la pandémie du coronavirus semble s’être détachée de la maladie, du bon sens et de la raison elle-même. C’est peut-être le moment d’examiner pourquoi les représentations du monde modélisées par la technologie sont aussi éloignées de la réalité. Cela viendrait-il d’un mode de pensée que nous […]

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Pourquoi nous ne pensons plus?

De qui sommes-nous les otages: Big Pharma ou Big Brother… À moins que ce ne soit Big Data? Il y a plus de trente ans, le sociologue américain Theodore Roszak nous mettait en garde contre la religion informatique et ses conséquences — en premier lieu, l’abrutissement général.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’anti-haine, vingt-quatre heures sur vingt-quatre

Sans même savoir à quel point, nous sommes tous chargés de haine. Nos éducateurs se chargent désormais de nous mettre sur le droit chemin. Partout et sans cesse. A quoi cela nous conduit-il? Probablement pas à l’amour universel…

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir