fbpx

Trop de français ressemblent à Descartes, Descartes improuvait la méthode inductive, il fallait selon lui que l’évidence entrât, soumise, dans le tracé de son système et quand, par aventure, l’audacieuse l’infirmait, il tenait ferme contre ses leçons. Descartes aimait l’ordre et je me persuade que ce grand sceptique fut un dogmatique, il avait beau douter, le Cartésianisme est un Catholicisme à sa manière: les deux professent un goût avoué pour une fixité majestueuse, des règles infaillibles, des rapports solennels et des lumières cohérentes, malgré les démenti de l’évidence… Miracle d’une présomption sans égale! On peut se leurrer douze fois et n’en pas convenir, le dogme prévaut au réel et l’ordre maintiendra son armature, le temps irremplaçable se consume et le jeu dure, le chaos sourd par toutes les crevasses et ses victimes chercheront à le gagner à leur méthode, et fût-ce en se donnant à lui.

— Albert Caraco, «Sur les limites de l’esprit français», in La France baroque, L’Age d’Homme, 1975, p. 82.