Pain de méninges

Les parentés d’abstraction

Les hommes d’aujourd’hui renient leurs familles de chair, et ils renient jusqu’à leur chair, ayant souffert à cause d’elle. Ils se cherchent des frères d’esprit par-dessus les fronatières terrestres, ne se reconnaissant plus eux-mêmes dans ceux qui les entourent. Ils... lire plus

L’indifférence du Citoyen

Je leur ai dit les vérités les plus désobligeantes, mais ils ne se sont pas fâchés. Je me suis mis à genoux pour leur écrire, mais ils ne se sont pas apitoyés. Je les ai insultés grossièrement, mais ils ne se sont pas sentis offensés. J’ai voulu les faire rire, ou... lire plus

Le début du vieillissement

L’homme n’est pas un arbre et l’attachement est son malheur, il lui ôte son courage, amenuise sa confiance. En s’attachant à un lieu, l’homme accepte toutes les conditions, même défavorables, et se fait peur à lui-même avec l’incertitude qui l’attend. Le changement à... lire plus

Les vilaines âmes

Il y a des âmes sales, pétries de boue et d’ordure, éprises du gain et de l’intérêt, comme les belles âmes le sont de la gloire et de la vertu ; capables d’une seule volupté, qui est celle d’acquérir ou de ne point perdre ; curieuses et avides du dernier dix ;... lire plus

Les auxiliaires du diable

Quant on combat ceux qui servent les démons, on a toujours cet avantage: leurs maîtres les haïssent autant qu’ils nous haïssent. Dės l’instant où nous démontons suffisamment ces pions pour les rendre inutiles à la cause infernale, leurs maîtres achèvent le travail... lire plus

La tempête magnétique des mots

Il arrive que des troubles cosmiques provoquent sur terre une tempête magnétique. L’homme ne possède pas d’organes pour la détecter, et bien souvent les navigateurs ne se rendent pas compte que leur boussole est déréglée. Nous vivions au milieu d’une tempête... lire plus

L’importance du NON

Le refus a toujours constitué un geste essentiel. Les saints, les ermites, mais aussi les intellectuels, le petit nombre d’hommes qui ont fait l’Histoire, sont ceux qui ont dit non, jamais les courtisans et les valets des cardinaux. Pour être efficace, le refus doit... lire plus

De l’origine de la logique

Mallarmé définit la logique comme la conscience de l’harmonie immémoriale de l’être. Dès lors, la pensée logique est celle qui est en accord avec l’harmonie cosmique éternelle. On considère ordinairement que la logique est entièrement affaire de raison, et qu’elle est... lire plus

De la difficulté d’admettre le mal au présent

Accepter [notre] histoire comme radicalement mauvaise dans son intention et pas uniquement dans ses conséquences sont deux choses différentes. Je crois que si tant de gens ont du mal à admettre que leurs dirigeants ont intentionnellement fait et font des choses... lire plus