fbpx

L’une des principales déformations de la pensée communiste est ce qu’on pourrait appeler les «polarisations arbitraires». Un exemple de polarisation arbitraire est la déclaration suivante: «Il y a deux catégories de gens: a) les bons qui voyagent en train, b) les mauvais qui voyagent en avion.» On peut démontrer ensuite, avec un peu de casuistique, que les gens qui prennent le bateau sont a, bons parce qu’ils ne volent pas et b, mauvais parce qu’ils n’empruntent pas la voie ferrée.

— Arthur Koestler, La corde raide