L’homme moderne peut-il encore être poète?

par | 28.04.2019 | En accès libre, Pain de méninges, Slobodan Despot


Je ne sais si Gustave Moreau a senti combien, par une conséquence indirecte, cette belle conception du Poète-femme était capable de renouveler un jour l’économie de l’oeuvre poétique elle-même. Dans notre triste époque, sous nos climats, les poètes, j’entends les poètes-hommes, dans le moment même où ils jettent sur les champs en fleurs un regard extasié, sont obligés en quelque sorte de s’excepter de la beauté universelle, de s’exclure, par l’imagination, du paysage. Ils sentent que la grâce dont ils sont environnés s’arrête à leur chapeau melon, à leur barbe, à leur binocle.

— Marcel Proust, Trois notes sur le «pays mystérieux» de Gustave Moreau (éd. Rumeur des Ages).

Dans la même rubrique

Le meilleur avant-goût de l’éternité

Comme dans des crises précédentes qui ont conduit à des interventions gouvernementales censées être provisoires, les nouvelles initiatives vont vraisemblablement rester en place une fois que la crise sera passée. Ronald Reagan assimilait un programme de gouvernement...

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir