L’Ogre

par | 29.09.2019 | En accès libre, Futurisk, Sébastien Fanti

On m’avait que j’allais contribuer à nourrir la réflexion des extrêmes. Que je serais un faire-valoir, le plumitif dévoué garant du politiquement correct! Que je serais le vassal de l’Ogre!

L’Ogre?

Le Rédacteur en chef. L’omniprésent, l’omnipotent, l’omniscient.

Depuis vingt ans que j’exerce cette profession, j’en ai connu. Tant.

Tant de couards qui après l’appel d’un gouvernant renoncent à leur édito et se confondent en excuses.

Tant d’incarnations de la duplicité qui jurent et parjurent aussi vite que la lumière se répande.

Tant de tartuffes pour qui le mot-vérité est une équation plurifactorielle protéiforme évolutive.

Jamais l’Ogre ne m’a dit que penser ni comment penser.

Jamais il ne m’a bridé, ni à l’instar de Shakespeare n’a considéré que la fulgurance qui m’habite s’avérait dangereuse.

Corrigé grammaticalement et lexicalement certes. Mais c’est tout.

Et c’est déjà beaucoup.

Exigeant, motivant, parfois cinglant, il est… mon Ogre.

L’Antipresse: c’est lui et moi tout simplement.

  • Article de Sébastien Fanti paru dans la rubrique «Futurisk» de l’Antipresse n° 200 du 29/09/2019.

On peut aussi lire…

Chloroquine, le pharmageddon

Nous vivons un cataclysme nucléaire de l’information médicale. Comme à Tchernobyl en 1986, l’explosion a fait beaucoup de bruit et de fumée, mais les répercussions silencieuses seront bien plus graves.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

La tentation chinoise

Sur chaque aspect de la crise Covid-19 plane l’ombre de la Chine. Parce qu’elle est la «patrie» du virus, bien sûr. Mais aussi parce qu’elle représente, peut-être, l’idéal vers lequel tend notre propre société. Jetons un regard dans ce miroir du futur.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

SwissCovid: un curieux manque… d’application

La mise en place de SwissCovid, l’application de traçage en Suisse, révèle des lacunes surprenantes à tous les étages. Hormis les motifs liés à la sécurité des données, une série d’objections touchant à plusieurs domaines renforce le sentiment d’une gabegie en chorus. Le citoyen ne l’utilisera qu’à ses risques et périls.

Subir, ne pas subir: l’éventail des possibles

À force d’avoir trop subi, il arrive que les gueux se révoltent. Ces soulèvements sont généralement écrasés sans cérémonie. Mais il existe d’autres formes d’insurrection. L’art de traîner les pieds pourrait redevenir d’actualité, par les temps qui courent…

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Pandémie: pourquoi ces choix?

Le Covid-19 a, certes, une composante biologique, mais une autre, au moins aussi importante, sociale et politique. Qui plus est, ces deux composantes sont indémêlables l’une de l’autre.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir