La France est-elle entrée en révolution ? De quoi l’insurrection des gilets jaunes est-elle le symptôme ? Le moment est propice aux grandes remises en question. Nous avons donc demandé à des personnalités très diverses de nous dire ce qu’est la France aujourd’hui, ce qu’elle peut être demain et quelle est leur propre place au sein de cette destinée.

«La France aime les réajustements brutaux»

Avocat, communiste notoire et descendant d’une grande famille militaire, Régis de Castelnau n’a pas sa langue dans sa poche. Avec son blog Vu du droit et ses tribunes sur Causeur, il assure l’une des critiques les plus féroces — et sans doute la mieux écrite — des dérives du pouvoir français. Nous l’avons rencontré en décembre pour lui poser quelques questions fondamentales. Il nous a raconté son amour inconditionnel de son peuple, qui « fait encore des siennes ». Mais il a également replacé les phénomènes actuels dans le cadre historique, tant du côté de la rue que du côté du pouvoir. Face à la morgue « orléaniste » du système incarné par M. Macron, « le peuple français est sorti de son lit », nous dit-il : comme un dormeur ou comme un fleuve ? Un entretien franc, abrupt, intelligent comme nous les aimons.

(A suivre : Eric Zemmour.)

  • Article de Régis de Castelnau paru dans la rubrique «Désinvité» de l’Antipresse n° 163 du 13/01/2019.

Autres articles suggérés