Toute vision vient à son heure

par | 10.01.2021 | En accès libre, Pain de méninges, Slobodan Despot


Il arrive souvent que l’essence d’un être humain meure, tandis que sa personnalité et son corps demeurent vivants.

Les gens que nous voyons dans les rues d’une grande ville sont ainsi, presque tous, intérieurement vides; en réalité, ils sont déjà morts.

Il est heureux pour nous que nous ne le voyions pas et que nous n’en sachions rien. Si nous savions combien d’êtres humains sont déjà morts et combien nombreux sont ces cadavres qui gouvernent nos vies, le spectacle de cette horreur nous ferait perdre la raison.

De fait, bien des êtres humains sont devenus fous parce qu’ils ont entrevu cette réalité sans une préparation suffisante — ils ont vu ce qu’ils n’étaient pas autorisés à voir.

Pour être en état d’affronter cette vision impunément, il faut être sur la voie. Si un être humain qui ne peut rien faire voyait la vérité, à coup sûr il deviendrait fou. Mais cela se produit rarement.

Dans le cours ordinaire des choses, tout est arrangé de telle sorte que personne ne peut rien voir prématurément. La personnalité ne voit que ce qu’elle aime voir et ce qui ne contrarie pas son expérience.

Elle ne voit jamais ce qu’elle n’aime pas — ce qui est à la fois un avantage et un inconvénient. C’est un avantage pour l’être humain qui veut dormir, c’est un obstacle pour celui qui veut s’éveiller.

— Georges Ivanovitch Gurdjieff, Fragments d’un enseignement inconnu.

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel ou Lecteur-mensuel.

Au-delà de la guerre totale

Le monde que nous connaissions se décompose de jour en jour. Les craquements se succèdent en cascade. C’est une guerre tous azimuts contre la liberté humaine. Au moins la ligne de front est-elle désormais très claire…

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Suzette Sandoz: la dictature sanitaire en acte

L’aspect le plus inquiétant de la covid-19 est incontestablement la normalisation de procédures dictatoriales au nom de la protection de la santé collective. On retiendra en particulier les quarantaines et la vaccination.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

La religion de l’inhumanité

Nous avons, en cet hiver 2020-2021, le privilège d’observer un spectacle rare. Privilège que la plupart préféreraient sans doute laisser à d’autres: le virage d’une société «modérée» sinon démocratique vers l’autoritarisme et la dérive totalitaire.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Huit visages, huit chandelles

N’oublions jamais d’honorer nos ancêtres! Et n’hésitons pas à ranger parmi eux nos maîtres, nos modèles et tous ceux qui nous ont inspirés et aidés à grandir.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir

mattis et, ultricies felis libero. fringilla efficitur. risus adipiscing at Donec venenatis,

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.