Une existence dénuée de sens est insupportable

par | 11.08.2019 | En accès libre, Pain de méninges

FREEMAN: Ce monde devenant de plus en plus technologique, il semble que les gens soient de plus en plus incités à agir en commun et de manière collective, mais pensez-vous que le stade de développement ultime de l’homme puisse consister en la dilution de son individualité au sein d’une espèce de conscience collective?

JUNG: Cela n’est guère possible. Je crois qu’il va y avoir une réaction, une réaction va se produire contre cette dissociation collective. Vous savez, l’homme ne peut supporter à l’infini sa néantification. Il y aura un jour une réaction et je la vois venir. Quand je pense à mes patients, je vois qu’ils se cherchent une existence et qu’ils veulent garantir leur existence contre cette atomisation complète dans le néant ou le non-sens. L’homme ne peut supporter une vie dénuée de sens.

– Carl Gustav Jung, interview Face to Face (BBC, 1959, trad. SD)

On peut aussi lire…

Glaces sociales et nouveau monde

De l’avant-guerre civile à la guerre civile proprement dite, il n’y a qu’un pas. Composé de mille petits effondrements successifs. Volontaires ou non?

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Le culte mensonger des «faits»

Sitôt que quelqu’un regarde derrière le rideau de l’information préfabriquée, il est montré du doigt. Ce n’est pas dû à une nervosité momentanée, mais à la nature même du système.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Michel Rosenzweig: Le masque et la vie

Le masque est devenu le signe de soumission sans lequel il n’est pas pensable de sortir de chez soi. Une si humiliante contrainte pour quelle menace? se demande le philosophe et psychanalyste Michel Rosenzweig. Et où est passé le sens commun de l’humanité?

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Airs de flûte et colères bestiales

De la fête galante à l’insurrection et de l’insurrection à la dislocation sociale: la séquence révolutionnaire est foudroyante, comme on l’a vu en 1789. La multiplication des émeutes en est l’un des symptômes.

Alain et Martine Zind: sur les chemins d’Urbain V

Du 16 juin au 3 juillet, Alain et Martine Zind sont partis explorer les terres du sixième pape d’Avignon. Ils nous proposent ce grand bol d’air et de silence plus que bienvenu par ces temps d’anxiété et de restriction.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir