De la difficulté d’admettre le mal au présent

par | 25.04.2021 | En accès libre, Pain de méninges

Accepter [notre] histoire comme radicalement mauvaise dans son intention et pas uniquement dans ses conséquences sont deux choses différentes. Je crois que si tant de gens ont du mal à admettre que leurs dirigeants ont intentionnellement fait et font des choses démoniaques, c’est pour deux raisons.

Premièrement, l’aveu de cette réalité met en cause ceux qui ont soutenu ces gens ou ne se sont pas opposés à eux. Cela signifie qu’ils ont accepté ce mal radical et en portent la responsabilité. Cela suscite des sentiments de culpabilité.

Deuxièmement, croire que ses propres dirigeants sont mauvais est presqu’impossible à accepter pour beaucoup, car cela suggère que la façade rationnelle de la société est une couverture pour des forces sinistres et qu’ils vivent dans un monde de mensonges si vastes que la meilleure option est de faire croire que ce n’est pas le cas. Même lorsqu’on peut accepter que des actes vils ont été commis dans le passé, à la rigueur intentionnellement, la tendance est de dire «c’était avant, mais aujourd’hui les choses sont différentes.» Comprendre le présent où l’on vit n’est pas seulement difficile mais souvent inquiétant, car cela nous met en cause.

— Edward Curtin, «Le déni du démoniaque», 18.4.2021.

On peut aussi lire…

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel or Lecteur-annuel.

Des élections pour rien?

La France est encore en proie à la fièvre électorale. Trois options radicalement opposées s’offrent à elle et les extrêmes menacent d’écraser le centre. Mais que se passerait-il réellement si ces extrêmes l’emportaient?

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Qu’est-il arrivé à Reiner Fuellmich?

Infiltration et traque par les services secrets, arrestation au Mexique sous des accusations aussi diverses que provisoires, trahisons, mise en isolement: rien n’aura été épargné au fondateur du Grand Jury. La persécution de Reiner Fuellmich en dit long sur la dérive de l’État de droit en Allemagne et en Occident. Nous faisons le point avec Me Virginie de Araújo-Recchia, en date du 19 juin 2024.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Pacifiste, un métier à risque

Ceux qui s’engagent pour la paix dans les époques d’escalade guerrière vivent dangereusement. Les loups solitaires pullulent dans les rues et les balles perdues ne le sont pas pour tout le monde. A moins que ces loups ne soient pas si solitaires que ça…

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Opprimer au nom de la dignité: le cas Alain Soral

La condamnation d’Alain Soral en Suisse pour délit d’opinion révèle une contradiction spectaculaire entre la loi et les principes constitutionnels. En voici une analyse juridique argumentée pointant une grave régression du droit que le système recouvre d’un voile de pudeur.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Le stoïcisme comme réalité

On n’écrit plus aujourd’hui de livres de ce genre: près de mille pages, en plus d’une certaine densité, bien construit et pensé, se nourrissant d’innombrables lectures, en même temps que d’une bonne expérience de la vie et de ses difficultés. L’auteur dit qu’il a mis huit ans à l’écrire, on le croit volontiers. Ce livre a demandé en tout cas beaucoup de travail. Mais le résultat est là: un livre magnifique.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Guerre nucléaire et pulsion de mort

On aimerait dire le contraire, mais chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus du moment où nous allons très probablement basculer dans la guerre. Et quand je parle de guerre, je ne fais pas référence à la «petite guerre», celle dont il était question dans ma précédente chronique: criminalité endémique, colonisation-immigration, terrorisme au quotidien, etc.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

La guerre en Europe et les leçons du conflit israélien

Guerre en Europe: où en sommes-nous? Si l’on écoute le Ministre allemand de la Défense, les Russes devraient attaquer prochainement! Mais que dit une analyse géopolitique et polémologique plus approfondie? On va le voir, celle-ci tend à mettre au jour un autre type de menace. Qu’en est-il?

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Un présage venu du Pacifique

C’est très loin, la Nouvelle-Calédonie. C’est un territoire colonisé: donc sans rapport avec la situation en métropole. Est-ce bien vrai? La Nouvelle-Calédonie ne nous tend-elle pas plutôt un miroir — ou un pronostic — de notre propre glissement vers la «guerre sauvage»?

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Réwokation de la raison

Sans s’en apercevoir vraiment, notre société est en train de succomber à la dictature d’une pensée sectaire qui s’est publiquement détournée de la science et de la raison et qui exclut le débat d’idées. Deux professeurs et philosophes éminents de Suisse exhortent la population et ses dirigeants à ouvrir les yeux sur la nature du wokisme.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Survivre… par la sagesse

Dans un monde de robots, la véritable expérience humaine devient une denrée rare. Pour la conférence-dîner du Club de l’Antipresse 2024, nous avons convié deux personnalités peu ordinaires à venir nous parler des défis de la peur et de nos ressources intérieures.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Le nazisme comme «divinité immortelle»

On ne peut plus faire taire aujourd’hui l’adversaire en lui balançant à la figure la Deuxième Guerre mondiale. C’était bien commode pour maintenir un monopole du «narratif», mais cette ère est finie. La désacralisation de ce moment de l’histoire ne va toutefois pas sans conséquences.

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

Résister ou collaborer?

Peut-on aujourd’hui «avancer masqué» comme les pâles sujets de l’empire communiste décrits par Czesław Miłosz? Peut-on plier l’échine devant n’importe quelle exigence d’un pouvoir désaxé, appliquer n’importe quelle procédure absurde tout en «n’en pensant pas moins»? Face à ce dilemme, Olivier Battistini défend ardemment la position d’Alexandre Soljénitsyne: le mensonge ne passera pas par moi!

L’ANTIPRESSE EST UN ANTIDOTE À LA BÊTISE AMBIANTE

Déjà abonné(e)? Je me connecte.

Pas encore membre? Je m’abonne!

Je veux en savoir plus? Je pose des questions!

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir