Presse et fric

par | 30.12.2018 | En accès libre, Pain de méninges, Slobodan Despot

L’absence de caractère bénéficie de la considération, le caractère est traîné dans la boue, l’injustice célébrée comme ordre universel divin, les dommages sociaux recouverts par des mouches — bref: vulgarité, mensonge, corruption; corruption au sens le plus bas: tout pour de l’argent — pour tout de l’argent. Tout comme aucune filouterie politique, aucune filouterie industrielle ne l’est trop, n’est trop infâme, trop sordide, pour ne pas trouver dans cette presse un appui enthousiaste — pour de l’argent. Par l’intermédiaire de la presse, l’escroquerie boursière et le brigandage financier s’adonnent à leurs mystifications grossières; ils posent les pièges, tendent les filets et la presse le leur remplit — et remplit en même temps ses propres poches.

La presse quotidienne est le vrai miroir des situations dans l’État et la société; et à un historien impartial et impitoyable de l’avenir une année de parution de nos journaux suffira pour prononcer le verdict de condamnation sur les états de choses actuels dans l’Etat et la société.

— Wilhelm Liebknecht (en 1872), cité par Karl Kraus, «Die Presse» (1926).

On peut aussi lire…

Kosovo, la chute du Serpent

Alors que l’administration américaine lance une nouvelle initiative sur le Kosovo, l’inculpation de Hashim Thaçi vient mettre en suspens tout le processus. Mais elle rappelle aussi le désastre absolu qu’a été la confiscation, par l’OTAN, de la province sud de la Serbie. Punition tardive d’un bourreau ou coup tactique?

Le vote, à quoi bon?

Oui, vous avez toujours la possibilité de refuser. De dire votre désaccord. De ruer dans les brancards. Mais cela servira-t-il à quelque chose? La question n’est pas nouvelle, les réponses pourraient l’être.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Oui, cher Jean Raspail: quelqu’un se souviendra des hommes!

Jean Raspail m’a donné la confiance d’entrer en littérature et un titre dans le plus beau des royaumes — un royaume de rêve et de geste. Le 17 juin dernier, en l’église Saint-Roch, nous l’avons accompagné pour sa dernière traversée. Ce carnet de bord est mon hommage.

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Conso-soumission

Pour cette chronique de la censure ordinaire, je cède la plume à notre correspondant régulier Michel de Rougemont, qui met le doigt sur une conséquence cocasse, et néanmoins «lourde», de l’idéologie dominante. Les entreprises pourront-elles encore vendre leur marchandise sans faire la preuve de leur «conformité» à la bien-pensance climato-racialo-diversitaire? (Slobodan Despot)

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Exil, mode d’emploi

L’expérience de l’effondrement nous confronte à une possibilité qui n’est que très rarement pensée par l’être humain: celle d’avoir un jour à tout quitter, à tout abandonner. Possibilité magnifiquement explorée par Ernst Jünger

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Un monde en peau de léopard

À la première occasion venue, j’ai sauté dans une voiture et j’ai roulé à travers l’Europe. Pour reconquérir l’espace. Pour décaler mon point de vue, aussi, sur ce qui nous arrive. Voici ce que j’ai vu d’un balcon juché tout au bord du monde occidental…

CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’Antidote!

Chaque dimanche matin dans votre boîte mail, une dose d’air frais et de liberté d’esprit pour la semaine. Pourquoi ne pas vous abonner?

Nous soutenir