This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel ou Lecteur-mensuel.

Henri-Louis Matter, ou comment la Suisse ignore ses génies

Cette semaine, je vais vous parler de quelqu’un dont on ne parle jamais. Parce qu’en Suisse, la notoriété ne touche que les artistes communs, malléables et naturellement « presso-compatibles ». Bref, des créateurs spécialisés dans leur propre service après-vente et qui ont la particularité de prémâcher le travail des plumitifs de service.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Djoko, l’homme que les médias adorent détester

Imaginez un instant que notre *Rodgeur* Federer national soit en passe de battre un nouveau record mythique ! Que d’encre et de bons sentiments couleraient dans la presse du monde entier ! Très vite, on friserait même l’écœurement… Pourtant, des records légendaires ont été atteints cette semaine dans la discrétion la plus absolue. Il faut dire qu’on les doit à Novak Djoković, l’homme que les médias adorent détester, le plus mal aimé de tous les grands champions.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Les escroqueries financières de l’Oncle Tom

J’aime l’Amérique – mes deux prochains romans lui sont dédiés. Et j’ai découvert les Américains sur les routes, des mois durant, voyageant _coast to coast_. Pourtant, j’éprouve régulièrement des colères noires en épluchant les rares articles de la presse internationale qui radiographient vraiment les politiques à géométries variables des États-Unis et d’une administration d’autant plus autiste qu’elle est cloîtrée en permanence à Washington.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Vienne, Venise, Vail, Valais : les vérités du tourisme de demain

Dans les Alpes françaises comme dans les Alpes valaisannes, les autorités, immuables, misent encore et toujours sur les sports d’hiver, à grands coups de canons à neige là où le climat ne permet plus un revêtement naturel. Au mieux, l’été venu, on balise quelques chemins pour les marcheurs et d’autres pour les bikers et leurs VTT qui renversent tout sur leur passage. Pourtant les exemples d’un tourisme différent et ambitieux existent.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

in ultricies Praesent quis et, felis sem, id facilisis amet, mattis ipsum