This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel ou Lecteur-mensuel.

Téléphone immobile contre téléphonie mobile

Téléphone immobile: tel était le titre initial de mon deuxième roman, «Le Rayon bleu». Cet objet de bakélite reposant sur une console dans le vaste hall d’un manoir perdu au fond des forêts françaises était le véritable héros, ou en tout cas le pivot, d’une intrigue dont l’enjeu était rien moins que la fin du monde.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

L’exclusion par l’inclusion, ou le néo-français paléo-helvétique

Le traficotage de la langue et du calendrier est un signe sûr de la dérive totalitaire. Quand les *mots* se mettent d’autorité à remplacer les *réalités*, vous pouvez descendre aux abris, et vite. En Suisse, la RTS (radio-télévision de service public), comme nombre d’administrations, a décidé de faire sa langue officielle du français inclusif, cette contorsion moliéresque.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Le temps des Antigones

Dans cette naissance à soi qu’est le NON radical, j’ai vu des femmes s’illustrer plus entièrement que des hommes. Elles m’ont rappelé que la longue filiation des objecteurs de conscience descend de leur ancêtre Antigone.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

La folie du monde vue de mon isba

Comme prévu, les élections américaines ont viré à l’empoignade. Mais en ce fatidique 3 novembre, j’étais surtout affairé à faire démarrer un poële russe. Voir les convulsions de l’Occident depuis une isba perdue dans le grand Nord permet de relativiser utilement les choses.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Se laisser aider

Nous ne sommes jamais seuls, mais c’est dans la solitude que nous nous en apercevons. Voilà encore un choix fondamental à faire dans une vie: cheminer tout seul, porter seul sa fierté et ses angoisses, ou se laisser pousser dans le dos, comme l’ailier propulsé vers le but adverse par les mille gorges de son public.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER