lecture

«L’affaire Assange» de Nils Melzer

Nils Melzer, professeur de droit, a été jusqu’en 2022 rapporteur spécial des Nations-Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il a aussi épinglé la défaite du journalisme en consacrant un livre au destin terrible de Julian Assange. Car il est invraisemblable que les médias, après avoir célébré le travail de WikiLeaks, continuent de recouvrir le martyre de son fondateur d’un voile de silence. Cette présentation de son livre est un cri du cœur.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

«Mon itinéraire» de Giorgia Meloni

Nous publions généralement des recommandations littéraires dans cette rubrique, mais l’autobiographie de la figure de proue des «Frères» italiens est un texte captivant qui révèle une personnalité riche et vraie. Nous risquons d’entendre beaucoup parler de Giorgia Meloni, il est donc utile de faire sa connaissance.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

«Arrête de raisonner: la logique, c’est raciste!»

Le mouvement woke est plus important qu’il y paraît. Il est chevillé à notre époque, mais ne saurait se réduire à un effet de mode ni de posture intellectuelle momentanée. Dans son essai, le philosophe Jean-François Braunstein livre une analyse sans concession d’un mouvement qui s’apparente à un délire intellectuel.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

«Le village oublié» de Theodor Kröger

C’est un livre rare, et ô combien précieux, que ce «village oublié». Récit autobiographique, c’est aussi le regard que pose un Allemand, conscient des qualités de sa race, sur les Russes – et ce regard est plein de respect et d’admiration.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Les «Rêveries du Promeneur solitaire» de Rousseau, ou la nécessité de la rêverie

Critiqué de toutes parts, pour des motifs par ailleurs plus ou moins discutables, Jean-Jacques Rousseau mérite d’être lu avec une attention renouvelée. Loin de la philosophie politique ou des questions d’éducation, les «Rêveries du Promeneur solitaire» (1776) livrent une sagesse riche et profonde dont nous pourrions sans doute tirer grand profit en ces temps ahuris. Il s’agit de retrouver dans la tourmente de ce monde le fil de la rêverie qui enchante les choses.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

«L’accompagnatrice» de Nina Berberova

Voilà l’âme russe, ce mélange de foi inextinguible, de doute tout aussi fort, et de capacité à supporter le malheur le plus grand avec cette seule certitude que des «offensés de ce genre ont donné des êtres vrais, bons et fiers»…

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

En miniature (nouvelle)

«Dictature?» éructa la patronne. «Je leur en foutrais, moi! Z’ont qu’à se payer un petit séjour en Chine, ils verront ce que c’est qu’la dictature!»

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

«Souvenirs de la maison des morts» de Dostoïevski

Echappant de justesse au peloton d’exécution, Fédor Dostoïevski a passé quatre dures années dans un bagne de la Russie tsariste. Il en a tiré l’un des témoignages humains et littéraires les plus poignants de tous les temps… mais aussi une prophétie pour le siècle suivant.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus

Les ciels d’avant

La littérature des lieux, dite «régionale», est une littérature édénique. Elle infuse le macrocosme dans le microcosme. Elle ramène l’univers aux dimensions d’un domaine arpentable. Elle ordonne le chaos quand la littérature des dîners en ville s’emploie à le glorifier. Elle s’appuie si fort sur la nature que nous ne pouvons la survoler en touristes. C’est une littérature de la grande santé.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

lire plus