Kirsan Ilioumjinov, millionnaire postsoviétique repenti

Qui se souvient encore de Kirsan Ilioumjinov, l’ancien président de la Fédération internationale des échecs? En 2018, il disparaît des radars de nos médias après s’être fait suspendre de ses fonctions à la tête de la FIDE, victime à son tour des sanctions de l’Oncle Sam. De quoi s’est-il rendu coupable?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Kadyrov, de père en fils (1)

Comment la farouche Tchétchénie, après la guerre qui l’a dévastée, a-t-elle pu devenir la force militaire la plus ardente de l’empire russe? Jean-Marc Bovy nous résume une histoire méconnue et pourtant fascinante, mêlant géopolitique, religion et ambitions personnelles.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Bill Browder, justicier ou escroc?

Le «train» de sanctions actuel contre la Russie a été mis sur rails bien avant avant le coup d’État du Maïdan et la guerre civile en Ukraine. A son origine, la «loi Magnitsky», fondée sur un montage de propagande largement éventé.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Grands et petits jeux d’humoristes: Galkine et Zelensky

L’humoriste russe Maxime Galkine n’est toujours pas rentré au pays. Il a été l’une des premières figures du beau monde moscovite à critiquer la Russie dans le conflit qui l’oppose à l’Ukraine et à l’Occident ligué contre elle. Avec son épouse, Alla Pougatchova, chanteuse de variétés de 27 ans son aînée, qui a eu ses premières heures de gloire du temps de l’Union soviétique, ils forment un des couples les plus *glamour* de Russie.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Comment «désoccuper» la Russie? (Zakhar Prilépine, suite)

La Russie est un pays occupé… par la culture étrangère! Elle sait se défendre par les armes et marquer des points dans la guerre économique. Mais elle se laisse envahir et ronger de l’intérieur par des idées et des valeurs qui pourraient valoir sa mort et sa destruction. C’est ainsi que les patriotes emmenés par l’écrivain soldat Prilépine voient la situation. Raison pour laquelle ils veulent mettre les opposants de l’intérieur au ban de la société et *désoccuper* la culture. C’est là tout le sens de l’opération GRAD évoquée dans le dernier numéro.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Zakhar Prilepine, ou la «désoccupation» de la culture russe

Romancier célèbre, vétéran de la guerre de Tchétchénie, communiste et conservateur à la fois, apôtre de la liberté mais qui sait à l’occasion mettre les doigts sur la couture, Prilepine est l’une des figures les plus colorées et les plus paradoxales de l’intelligentsia russe actuelle.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER