De l’amitié, par Béla Hamvas (2/2)

**Béla Hamvas (1897-1968) est l’un des grands penseurs de la Tradition au XXe siècle, mais aussi un témoin de son temps. Réduit à la misère et humilié par le communisme hongrois, il a composé une œuvre immense, d’une liberté de pensée totale, sans aucun espoir de la voir publiée un jour. L’histoire a démenti son pessimisme. Ses textes nous invitent à une remise en question fondamentale de nos idées sur la vie et la mort, l’art et la culture, l’individu et la société.**

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

De l’amitié, par Béla Hamvas (1/2)

Béla Hamvas (1897-1968) est l’un des grands penseurs de la Tradition au XXe siècle, mais aussi un témoin de son temps. Réduit à la misère et humilié par le communisme hongrois, il a composé une œuvre immense, d’une liberté de pensée totale, sans aucun espoir de la voir publiée un jour. L’histoire a démenti son pessimisme. Ses textes nous invitent à une remise en question fondamentale de nos idées sur la vie et la mort, l’art et la culture, l’individu et la société.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Tolstoïevsky revisité

Le problème, avec l’approche occidentale de la Russie, n’est pas tant dans le manque de volonté de comprendre que dans l’excès de volonté de ne rien savoir. Et si l’on essayait de s’ouvrir l’esprit? Si l’on mettait fin au seul vrai conflit de civilisation?

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Chaos covidien en Russie

En quelques semaines, le nom de Riley Waggaman — ou plutôt son pseudo Edward Slavsquat — est devenu célèbre dans les médias libres anglo-saxons. Ce journaliste américain expatrié en Russie, ancien collaborateur, notamment, de la chaîne RT, publiait des micro-enquêtes féroces et acérées sur le délire covidien en Russie et le business qu’il recouvre. Il apporte un complément dégrisant à nos reportages, datant d’avant la bascule dans la coercition de cet automne. Nous nous dépêchons donc de publier ce panorama assez déroutant, mais sérieusement documenté, du véritable chaos de la covidocratie russe.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Lettre à un tyran

Margaret Anna Alice a adressé aux «Frankensteins flasques» de la dictature covidienne une mise en garde de haute volée. Nous avons décidé de la traduire en tant que témoignage de la colère qui gronde dans le monde entier face à la dictature, à l’inhumanité et à la tromperie des «petits maîtres» de l’hystérie sanitaire. Une colère qui n’est pas la marque des ignares et des fanatiques, mais précisément de gens hautement instruits et renseignés.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER